samedi 1 janvier 2011

Condition de la femme chez les mormons

Quelle est la place de la femme dans l'église de jésus christ des saints des derniers jours ? Quelle est la condition de la femme dans cet environnement religieux ?
Responsible Woman, de Christensen, un artiste mormon


Il y a deux aspects à prendre en compte : l'aspect doctrinal et la vie réelle. Pour commencer, dans la doctrine des mormons, la femme est différente de l'homme et a des tâches et des missions différentes. Alors que l'homme se voit confier la prêtrise (tout homme juste peut et doit se préparer à recevoir la prêtrise), la femme se voit confier la maternité. On retrouve régulièrement dans des discours d'autorités que la femme, en fournissant un corps terrestre aux esprits qui viennent sur terre, est co-créatrice avec Dieu et que cette tâche est divine.


Critique sur la prêtrise: les femmes mormones n'ont pas la prêtrise

Oui la femme ne peut avoir la prêtrise, il est bon cependant de voir en quoi consiste la prêtrise. La prêtrise ne peut être utilisée que pour servir autrui : bénédiction des malades, baptême, bénédiction de la sainte cène, distribution de la sainte cène.
La prêtrise nécessite un haut degrés de dignité, quand l'homme est indigne ou fait preuve d'orgueil le pouvoir se retire, de même quand un homme exerce sa prêtrise pour imposer sa volonté, le pouvoir que Dieu lui donne se retire. Il est très clairement explicité que la prêtrise ne peut et ne doit pas être un outil pour soumettre les autres.
La prêtrise est considérée comme l'alter ego de la maternité : une mission divine, au service des autres (les hommes au service de leur famille et de leur prochain, les femmes qui font acte d'abnégation en élevant leurs enfants et en les mettant au monde), qui permet à l'homme et à la femme de progresser.

La prêtrise n'est pas nécessaire à la révélation personnelle : la femme, tout comme l'homme reçoit des révélations de Dieu pour les personnes qui sont sous sa responsabilité et pour soi même.


Organisation de l'église mormone et enseignement : La femme y a une place non négligeable

L'église observe une hiérarchie très claire dans laquelle la majorité des postes nécessitent la prêtrise. En revanche certains postes sont occupés indifféremment par les hommes et les femmes, ceux qui sont relatifs à l'enseignement. Quelques soit les classes mixtes, l'orateur sera indifféremment une femme ou un homme. Dans la pratique j'ai toujours observé une stricte égalité que ce soit en temps de parole, que dans l'importance des sujets traités.
Il y a des classes non mixtes pendant une heure sur les trois heures de réunions dominicales. Ces classes sont dirigées par une personne du sexe de la classe. Là encore donc, autant de poste pour les femmes que pour les hommes.
Les femmes ont droit à des dirigeants mondiaux qui sont des femmes. Actuellement Julie B. Beck est la présidente de la société de secours. De même l'organisation de la primaire (partie des enfants) est exclusivement dirigé par des femmes.
La société de secours, organisation officielle de l'église est l’une des plus anciennes et des plus importantes organisations de femmes dans le monde.(1)
Lors des conférences annuelles où le prophète et les apôtres prennent la parole, ces femmes (dirigeantes de la société de secours, de la primaire, et des jeunes filles) prennent la parole, pour des discours de la même envergure que ces derniers.
Finalement, pour tous les postes à responsabilité qui nécessite la prêtrise, les épouses sont très fréquemment appelées à enseigner au coté de leur mari, c'est le cas notamment des épouses des responsables de continent et de région (membre du collèges des 70), des épouses des responsable du prosélytisme (président de mission).


Quelle soumission pour les épouses mormones ? Quelle est la réelle condition de la femme dans les familles chez les mormons ?

Je ne nie pas que dans la réalité, certains membres de l'église exercent une domination injuste sur leurs épouses, que certains membres laissent le sexisme influencer leur comportement. Mais cette attitude est clairement et régulièrement condamnée par l'église.
La soumission a pourtant une réalité puisque le père est identifié comme le chef de famille. Toute décision doit être prise en conseil avec son épouse, mais il reste le chef de famille.
De même, la femme est très fortement incitée à rester au foyer pour s'occuper de ses enfants. Sur le terrain on peut observer que de nombreuses femmes continuent de travailler.
Malgré cette vision qui pourrait sembler rétrograde (femme au foyer, homme au travail) les femmes sont encouragées à faire des études, et les femmes seules et sans enfants, sont invitées à mener une carrière sans penser que l'absence d'enfant leur enlève leur valeur.


Mon avis sur la condition de la femme chez les mormons

Je suis née dans une famille mormone, je suis l'épouse d'un mormon, et j'ai déjà été dans un des organes de direction réservé aux femmes (j'étais dans la présidence de la société de secours de la paroisse de Nantes). Donc mon point de vue vient de l'intérieur. Je connais la théorie et la pratique. J'ai parfois vu des comportements franchement misogynes au sein de l'église, parfois à des postes importants du point de vu local. Mais tout est fait dans l'organisation pour que la femme et l'homme soit traité équitablement, et plus on monte dans la hiérarchie, moins on croise ce genre d'attitude. Je suis fière d'appartenir à une religion où la femme est considérée à sa juste valeur. Je suis heureuse d'être considérée par mon mari comme une partenaire de même valeur et de même poids. Je suis reconnaissante d'avoir toujours été poussée par mes parents à faire des études de haut niveau. Je suis reconnaissante d'avoir été élevée par une mère au foyer détentrice d'une maitrise d'histoire qui exerce désormais avec talent, maintenant qu'elle a élevé ses sept enfants.


Ceci n'est pas un article officiel de l'église. Les réponses aux questions de société les plus fréquentes se trouvent sur le site suivant :
http://www.eglisedejesuschrist.fr/a-propos-de-l-eglise/questions-les-plus-frequentes/questions-de-societe.html

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_de_secours

9 commentaires:

  1. Je continue d'en apprendre.
    Wahou, 7 enfants !! Et vous avez tous fait des études ?

    RépondreSupprimer
  2. Tout le monde n'est pas encore dans le secondaire, mais la plus petite est rentrée au collège, ce qui permet à ma mère de ne plus avoir de bébé à la maison :)

    Le bilan est pas définitif donc. Pour ceux qui sont en âge de faire des études c'est 50/50

    ma soeur jumelle est en dernière année de fac dentaire (mais elle ne se considère plus comme mormone).

    La sœur qui suit a arrêté la fac de droit pour partir faire du prosélytisme(mission hispanophone aux USA, si elle nous revient pas trilingue avec ça... mais bon c'est quand même un arrêt d'étude).

    La sœur juste après a fait un an de BTS diététique avec le CNED et vient de laisser tomber pour commencer la fac de médecine.

    Et les autres, ils sont au lycée et au collège :)

    RépondreSupprimer
  3. c'est super interessante ce que tu écris! (d(zilleur j'aimerais avoir plus d'infos sur l’artiste de l'immage du billet car j'adore)
    surtout que je me rends compte que la misogynie ou la disegualité homme/femme on peut la vivre et palper même dans des milieux athées et progressistes. même dans le mieleu où j'évolue moi, antre tatoueurs et "artistes" quand on va dans une conv de tattoo les nanas seront toujours la avec les nichons à l'air ou tirée à 4 épingles. je ne dis pas que ce soit mal...Mais les femmes qui tatouent pour des vraies doivent faire face à pleins d préjugés! :/

    moi j'aimerais savoir de quoi on parle pendant les classes qui ne sont pas mixtes? (celle juste avant les classe mixtes et la messe. ihihih! je suis informée^^) on parle de religion (style théologie) ou de vie de la famille?

    bye
    :-)

    RépondreSupprimer
  4. Moi aussi j'adore cet artiste, mais je ne sais pas grand chose sur lui, sinon qu'il a dessiné une série de nains et qu'il a fait des trucs un peu plus religieux...

    Je suis jamais allée à une convention de tatouages. ça a l'air rock n roll (mais c'est peut être vrai qu'il y a un une vraie différence entre hommes et femmes, même si j'aime bien cet esthétique chez les femmes).

    La classe non mixte c'est souvent sur des grands principes assez généraux genre "la foi", ou "la prière".
    mais je me souviens quand j'étais plus jeunes, parler de la loi de chasteté entre filles, ça aurait pas été pareil si il y avait eu des garçons. C'est souvent la même leçon qui est faite des deux côtés, alors mes parents comparaient quand ils rentraient.

    Je me souviens d'une discussion sur la leçon "l'homme naturel", ma mère avait dû voir mon père pendant cette leçon, elle rentre et elle entend "quelles sont les passions et pulsions qui nous viennent de notre nature charnelle ?" Tout de suite les hommes répondent que c'est le sexe. Elle re rentre dans la classe des femmes, et la même question est posée. Pendant dix minutes les filles font la liste : "Le chocolat", "le shopping", "manger des gâteaux", "non, moi j'aime pas les trucs sucrées, par contre les frittes !"... Le sexe est même cité XD

    Mais du coup la vie de famille ça peut être un thème, on en a eu il n'y a pas longtemps sur comment trouver du temps pour fortifier les liens dans la famille. Mais ça reste très religieux, avec lecture de passage de la bible, discussion sur le sujet, etc.

    En effet, je vois que tu es informée :)

    RépondreSupprimer
  5. merci!
    c'est vrais que le choco pour moi aussi c'est plus important que tout! ahahah! :PPPPPPP

    RépondreSupprimer
  6. Salut Floriane,

    comme je vois que tu as l'air d'aimer la peinture (et l'art en général), si le coeur (et le temps) t'en dit, voici ma galerie virtuelle : http://libre-comme-lart.deviantart.com/ (faut cliquer sur gallery en haut pour entrer, puis sur les images ou dossiers pour agrandir...)
    bonne visite et à bientôt,

    Christophe de Toulouse (l'homme invisible et accessoirement artiste)

    RépondreSupprimer
  7. ma connexion est hyper instable en ce moment, je desespère de pouvoir à nouveau surfer normalement. Dès que j'ai un peu de jus je file voire ça. Je crois que je sais qui tu es maintenant :) et on s'est déjà parlé, très très rapidement au tout début !

    RépondreSupprimer
  8. La religion mormone est une secte comme une autre et les femmes ne sont pas prêtes de détenir la prêtrise, et même de devenir prophêtes ou prophétesses. Pourtant dans la Bible et les Evangiles on en cite quelques unes (La prophetesse Anne par exemple) qui ne furent pas uniquement, comme le prétendent les "autorités mormones" des femmes de prophète. D'ailleurs les femmes de prophètes actuels ne sont pas appelée "prophétesses".
    Un ex-dirigeant mormon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La prophétesse Anne, je l'aime depuis que j'ai huit ans. J'avais décrétée que je serai prophétesse un jour...

      Point de vue intéressant. J'ai jamais entendu que les prophétesse étaient des femmes de prophète, mais bon. Ma mère m'a dit que c'était certainement des femmes très pieuses qui avaient des révélations. Je suis pas super pieuse, mais quand j'ai une révélation je pense parfois à Anne qui a prophétisé sur le Christ.

      Par contre j'aime pas quand vous dites que c'est une secte comme une autre. Le "un ex-dirigeant mormon" décrédibilise un peu. On a l'impression que vous avez quelque chose à prouver après être parti. L’Église de Jésus Christ des saints des derniers jours n'est pas une secte au sens où vous l'entendez (puisque j'imagine que vous ne parlez pas de la secte/groupe ayant fait scission). Les personnes compétentes et mandatées à un moment par le gouvernement sur le sujet ont dit que non après enquête. Et vous le savez parfaitement puisque vous avez certainement utilisé cet argument quand des gens se sont moqué de vous quand vous étiez encore mormon en brandissant le mot "secte".

      Si il suffit de ne pas donner la prêtrise aux femmes pour être une secte, il n'y a pas de religion alors (même les protestants qui ont des pasteurs femmes le disent : pour eux il n'y a plus de prêtrise...)

      C'est triste que votre séjour dans cette église vous ai causé tant de rancœur au point que vous l'assimiliez à une secte. Je ne vous connais pas, je ne connais pas votre parcours, mais en dehors de toute notion de foi ou de croyance, je suis sûre qu'il y a des membres qui ont été chagrinés de vous voir rejeter la religion en son entier. Pas seulement que vous ayez quitté l'église, ça après tout c'est une histoire de foi et c'est personnel.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...