jeudi 4 août 2011

Plongé dans l'univers de la fanfic harry potteresque

ça n'a rien à voir avec la Russie, ni encore avec le sexe, et encore moins avec Zermati, mais je ne pouvais pas passer à coté de ce tournant kikoulol que ma vie a pris depuis une semaine.
Fanart de Hito

Tout à commencé il y a trois ans quand j'ai commencé à écrire un roman. Je vous passe les phases d'abandon, de réécriture, de déprime etc. ça fait trois ans que ça dure et rien n'est fini. Et surtout il y a ce problème majeur : l'intrigue est déjà créée, je ne veux pas en changer, mais il y a une part non négligeable que je n'arrive pas à rédiger. Dans cette histoire que je voulais à la fois politique, dramatique, magique, technophile et proustienne, doté d'une héroïne à tendance moche et tyrannique qui a confondu la piété et l'hypocrisie (vais-je me casser la figure ?) il y a une histoire d'amour. Et cette histoire d'amour qui est le centre névralgique de toute la trame, et bien c'est pas compliqué, je n'arrive pas à l'écrire. J'ai tourné dans ma tête mes sept histoires d'amour à moi (toute plus foireuse les unes que les autres) et je me suis rendue compte qu'à 23 ans, mariée, folle d'amour pour mon beau binoclard, je ne comprends rien à ce qui fait un bon Stephanie Meyer (pourtant on est toutes les deux mormones, mais apparemment ça suffit pas).

Bref, j'étais là, l'âme en peine, et je tombe par hasard sur un site dédié à Harry Potter, fiction que j'aime énormément. Vous allez croire que je ne lis que de la littérature pour ado, détrompez vous, j'ai lu aussi du Sartre, du Chateaubriant et du Zola quand j'ai eu fini de lire tous les JeBouquine du CDI. Mais je m'égare. (Et j'ai lu aussi du Proust et contre toute attente j'ai aimé, je vous ai dit que j'aimais Proust ?)
Donc je découvre une section entièrement dédiée aux fanfics.


Alors la fanfic, c'est quoi ? C'est une fiction se basant sur l'univers et/ou les personnages d'une œuvre romanesque, là bas en l'occurrence c'était sur l'univers de Potter. J'en lis une, deux, trois en les choisissant parmi les plus populaires du site. Et tout d'un coup je me dis que je tiens la solution à mon problème, je vais m'entrainer à écrire sur l'amûûûre, en prenant un sujet ultra simple. Devinez quel est le couple qui fait le plus fantasmer les apprentis écrivaillons de fanfic potteriennes ? C'est Hermionne Granger et Drago Malefoy. Voilà, j'ai commencé à écrire mon histoire d'amour à l'eau de rose en exploitant toutes mes pauses, le trajet en bus, le soir, le matin. Et c'est pire que la lecture. Je ne peux plus m'arrêter. Passons l'excitation d'avoir une dizaine de commentaires en quelques épisodes, qui hurlent comme des ados prépubères "ton histoire est trop bien, viiiite la suite". Je vous parlais de mon égo la dernière fois. Il est toujours en cure donc.


On va passer au truc marrant maintenant. C'est qu'après m'être moi-même mise à publier compulsivement pour un lectorat aussi débile que moi, j'ai parcouru au hasard des classements d'autres fanfics. Et bien, je vous livre l'histoire écrite par une centaine d'adolescentes encore plus handicapées en orthographe que moi.


Alors voilà, Hermione est en 7e année, et elle est préfet. Et stupeur, elle découvre que Drago l'est aussi.
"Oh non par la barbe de Merlin, je vais devoir me le coltiner"
S'en suit trois pages de dialogue où ils s'insultent. En mauvais français. Voire avec des gros mots (et même pas un frais "sale scrout à pétard", mais des beaux s*****, c****, etc.).
Nous découvrons au détour de ces dialogues aussi piquants que de la mayonnaise périmée, que Drago est un beau gosse qui tombe toutes les filles, et qui en profite comme il se doit (le fourbe), et que Hermione a pris trois tailles de soutien gorge cet été et que sa magnifique chevelure indomptable est désormais canon. Avant elle était indomptable-serpillière, maintenant elle est indomptable-ouh la coquine.
Chapitre suivant...
Hermione découvre qu'elle est toute émue de le voir torse poil dans la salle de bain commune des préfets (rappelez vous la salle de bain où Harry doit aller se baigner tout nu avec l'oeuf pour la coupe de feu). Drago lui est troublé d'avoir des sentiments pour cette sang de bourbe.
Entre temps Ron est mort, et on découvre que Hermione est l'enfant cachée d'un sorcier de bonne famille (noble) qui a fauté et l'a donc confiée à ces ringards de Granger pour ne pas faire de scandale. En fait Hermione s'appelle Hermione, Domitille, Bérénice, De Lacourtefranche Papillote de Marsouin, troisième du nom.


Voilaaaaa.


Alors je m'interroge sur l'intérêt. D'un coté ça apprend à des collégiennes analphabètes à écrire, de l'autre ça leur fait salement idéaliser l'amour. Et puis ça pique les yeux. Je sais que je suis un monstre de participe passé au lieu de l'infinitif, et que j'ai régulièrement très honte quand je relis quelque chose que j'ai posté après pourtant quelques relectures. Mais il y a des limites à ne pas franchir. Notamment quand on se rend compte qu'à force d'avoir lu des "faiblissure" et "il discutit" pendant une heure on commence à se poser des questions indécentes. (Genre : on dit remplite ou remplise ? ça c'est une des miennes, mais j'avais une excuse, j'étais petite, j'avais 18 ans).
Mais quand on se rend compte que la catégorie qui est la plus lue et la plus rédigée est la catégorie slash/lemon, on déchante. Slash c'est pour les fanfics mettant en scène des relations homosexuelles, et lemon, c'est mettant en scène du sexe explicite.
Les auteurs sont majoritairement des filles (même pour les version gay qui concerne des relations entre homme la plupart du temps), de préférence ayant moins de quatorze ans. Alors là je vais me confesser, j'en ai lue une, le scénario étant un peu plus élaboré que "hermione bombe préfet", et la scène osée anecdotique (non, mais je me donne des excuses, j'aurais pas du lire c'est tout). Et là je découvre une relation sexuelle entre adolescents qui a autant de rapport avec une première fois que Nemo avec Saw 6. C'est même pas idéalisé, c'est juste pas un rapport sexuel. Enfin ça n'existe pas. Sauf si vous me trouvez une espèce de mammifère dont le coït dure cinq minutes au cours duquel le mâle et la femelle ont un orgasme en fermant les yeux. J'ai eu mal pour cette fille qui allait salement déchanter le jour venu. Un bon gros syndrome de la petite fille en vu. Ou alors je me fais du souci pour rien, il me semble avoir eu vaguement la même vision de la sexualité étant adolescente. Ouf tout va bien. J'ai juste eu le sentiment d'avoir trouvé la pornographie féminine. Et un site où bouillonnait les hormones de milliers d'adolescentes.


La fanfic de base c'est donc ça : des fautes d'orthographes dopées aux hormones. Je vis un grand moment de création artistique.

Comme toute écrivain médiocre j'ai mes titres que j'écoute en boucle. Celui-ci a désormais une puissance érotique à l'épreuve des balles. Si je l'écoute je pense soi à Drago et Hermione, soi à mon mari.

9 commentaires:

  1. Bon,alors moi je suis jalouse,mais jalouuuuuse quand je lis tes fanfic tellement j'aimerai écrire un truc aussi chouette.
    Et ta description de Poudlart IRL m'a fait mourir de rire.

    RépondreSupprimer
  2. Merci miou d'être ma plus grande fan. Sinon si ça peut te rassurer, tu es plutôt une bombe quand tu écris, même si tu as choisi le coté obscure de la force :)

    RépondreSupprimer
  3. Ce que tu racontes, est la vision que j'ai longuement eu des fics. Jusqu'à m'apercevoir qu'il y'avait des perles, bien cachées certes, mais de véritables bijoux.
    Voici mon profil ff.net, dans mes liens préférés, il y'en a 52 et la plupart des fictions sont relativement bien écrites (à part deux trois, on a ses petits plaisirs après tout).

    Sur fanfiction.net :
    De manière générale, sur ce site :
    -les fictions de Les Nerles
    -les fictions d'Anadyomède
    -Les fictions de Basmoka
    -Les fictions d'Aelle-L.
    -Les fictions d'Azalan
    -Les fictions de Lil's C
    -Les fictions de LumiNuitey
    sont des écrits magnifiques. Bien loin de ce que tu as pu voir jusqu'à présent. Bien loin des deux histoires sans prétention que tu as lu d'ailleurs :)
    Merci pour tes commentaires, et bonne lecture !
    Bisous,
    Kisasoma.

    RépondreSupprimer
  4. J'allais répondre que depuis j'avais trouvé des petits trésors, souvent en format OS, parfois en format plus long... Puis je me suis donné la peine de cherché qui tu étais sur PI. Oui en effet j'avais beaucoup aimé ce que tu avais fait XD

    Merci pour la liste, je m'en vais ajouter ces auteurs sur ma liste de lecture.

    RépondreSupprimer
  5. Alors, avant toute chose (car j'ai très envie d'ajouter mon grain de sel, huhu), petite remarque : le dessin que tu as pris pour illustrer ton article est un dessin de la talentueuse Hito, connue pour ses fanarts d'Harry Potter (http://hitofanart.deviantart.com/) et sa fiction "Karelle" (http://hito76.free.fr/karelle_index.html).
    Comme aujourd'hui on peut prendre sans complexe des images issues d'internet, on a tendance a ne plus trop se soucier de qui est à l'origine de la création de l'image (c'est le jeu d'internet, me concernant je m'y plie). Cependant, quand on sait qui est le créateur de l'image, c'est plus sympa pour lui de mettre son nom en dessous et, pourquoi pas, un petit lien vers son site/blog/deviantart.
    Alors tu as peut-être trouvé cette image au gré d'internet sans savoir d'où elle venait, donc je ne te blâme pas, hein. Mais maintenant que tu sais d'où elle vient, par respect pour l'illustratrice, ce serait chouette pour elle que tu précises d'où vient ce fanart.
    Voilà, voilà.

    Sinon ! Concernant les fanfictions. Puisqu'on en parle, j'ai longtemps lu des fanfiction, et j'en ai aussi écrite (peu, mais tout de même). En fait, ça a marqué mon adolescence. Les fanfic ont été un peu mon porno à moi. Alors c'est sûr c'est pas très très réaliste. Et quand j'ai découvert les joyeusetés de la sexualité IRL, j'ai eu des surprises. Mais bon. Comme tout le monde, non ? On peut pas tout savoir au préalable. En tout cas, en tant que témoin, je peux dire sans complexe que je n'ai pas vécu de traumatisme. J'ai fait avec la partie moins glamour qu'on cache dans les fanfics (et dans les films grands publiques, les dessins animés pour enfants, les livres à l'eau de rose etc) ; pets vaginaux, absence d'orgasme, mycoses, et autres poésies. Bref je me suis adaptée. Assez bien, je trouve.

    Et puis bon, d'accord, les fanfics sont pas réalistes. Mais euh, le porno le plus répandu ne l'est pas tellement non plus. Et l'avantage qu'ont les fanfics, c'est que elles (je pense, mais je veux bien qu'on me démontre le contraire) ne véhiculent pas des clichés au sujet de l'homme puissant et prédateur et de la femme salope mais soumise.

    Voilà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. XD j'adore la version IRL du sexe que tu décris.

      J'aime pas la pornographie en générale, donc la comparaison va pas racheté les lemons, mais c'est vrai que si il y avait une échelle, le lemon reste carrément moins "nocif" par son manque de réalisme que la pornographie classique. Et oui, tu as raison, le sexe est salement idéalisé dans les films de toute façon...

      (Merci pour le dessinateur de ce fanart splendide, je peux pas dire que je l'ai cherché avec beaucoup d'ardeur l'auteur, mais c'est un de mes fanart réaliste)

      Supprimer
    2. Aha, oui, bon, je sais pas non plus si c'est vraiment réaliste. J'ai volontairement versé dans le peu ragoûtant pour contrebalancer avec les paillettes des fanfics sirupeuses.

      Concernant la pornographie, moi j'ai rien contre, à partir du moment où ça engendre pas des visions biaisées de la réalité. Je veux dire, l'être humain est aussi fait du pulsions. Et des fois, ça fait du bien d'y répondre. Le porno est un moyen comme un autre de se défouler. Et tant ça reste respectueux, moi, ça me convient.

      Concernant Hito, tu as regardé ses autres fanarts ? Moi j'aime beaucoup ses créations. C'est une des rares bonne créatrice de fanart d'Harry Potter. ^^

      Supprimer
  6. Oh, lol... moi aussi je lis des fanfics, et j'en écris depuis peu... Certaines sont si mal écrites que, comme tu le dis, j'ai les yeux qui piquent et les doigts qui me démangent de refiler un commentaire assassin. mais bon, je respire un bon coup et je reviens à la liste de départ. je zappe totalement l'auteur de ma liste de lecture et j'en découvre un autre.
    Ce qui est marrant, c'est la diversité de l'univers fanfictionnel (il existe ce mot?). Mon mari n'est pas un grand lecteur. Il ne comprend pas trop la créativité littéraire. je ne le blâme pas, chacun ses défauts... (rho, je suis vache là!)
    Pour ce qui est des slash/lemon, j'en ai lu quelque uns (par exemple: l'auteur écrit bien, et c'est juste une toute petite partie de l'histoire, donc bon...) et c'est vrai que très peu sont IRL.
    En lisant ton article, je viens de me rappeler que je suis une écrivaine indigne qui a laissé ses lecteurs en suspend depuis deux mois! Bon, c'est pas tout ça mais il va falloir que je m'y remette dès demain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhhh ! Ca me fait trop plaisir de rencontrer une autre fanfictionneuse !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...