jeudi 19 avril 2012

Le rôle des poils dans la sexualité (Partie 2 : La transpiration)

J'avais une copine (qui se reconnaitra), qui avait été élevée dans une famille de la vieille Italie : des vrais immigrés, qui avaient connu la vraie vie à la campagne, son père avait l'âge de mon grand père et la famille comptait quatorze enfants. Ça a peut-être aucun rapport, mais un jour en discutant d'hygiène, elle m'avait dit qu'elle se lavait trois fois par semaine, que le reste du temps c'était une simple toilette. Je me souviens avoir pensé "mais quel horreur, c'est dégoutant" et me demander si c'était des restes de culture italienne, pour économiser l'eau, ou juste pas comme chez moi. Désolée pour elle, elle sentait pas mauvais d'ailleurs (tu me pardonnes d'avoir pensé ça ?)

Et maintenant je vous ressort l'histoire pour vous parler des pratiques d'hygiène. Il y a pas si longtemps, le français moyen n'avait pas l'eau courante et encore moins une salle de bain, je vous parle des années 60 où l'eau distribuée dans tout les foyers commençait à peine à pointer le bout de son nez. Du coup effectivement, je doute qu'à cette époque les gens prennent une douche tout les jours. Vas-y pour aller chercher l'eau dans la cours, la monter dans l'évier de la cuisine. Allez, tout nu dans la cuisine, viens prendre ta douche !
Alors je suis désespérée de ne pas retrouver ce super article sur le sujet, je ne vais pas pouvoir vous donner de sources fiables, mais voici en gros le chiffre qui m'avait fait hurler : Au siècle dernier, les femmes se lavaient les cheveux en moyenne une fois par mois. Voilà. Alors ma copine avec ses trois douches par semaine, elle est toute mignonne. Mais pourquoi je vous raconte tout ça. L'article précédent je vous parlais des glandes sudoripares apocrines qui sécrétaient de la sueur mêlée à des phéromones. Donc aujourd'hui je vais encore plus loin dans la théorie crado.

Prenons le chemin des phéromones :

Avant : La glande sudoripare apocrine sécrète ses phéromones noyés dans de la bonne vieille sueur. La sueur sort par la base du poil pubien/d'aisselle/de téton (allez, j'arrête avec ça, on va se concentrer sur aisselle et pubis). La sueur dégouline le long du poil, s'évapore distillant ainsi subtilement le message "qui veut se reproduire avec moi ?" et l'odeur reste sur le poil également qui continue de diffuser.

[Note : Oui, les poils c'est comme les cheveux : ça garde les odeurs (test : rentre chez toi après une soirée entre fumeurs, renifle tes cheveux, huuuummm la bonne odeur de cigarette froide)]

Les bactéries présentes sous les bras et sur le pubis commencent à dégrader les phéromones. Fin de journée : Odeur de transpiration (qui signifie que les phéromones ont été attaqués par les bactéries)

Maintenant : La glande sudoripare apocrine sécrète ses phéromones, plus de poils, ils restent là, s'évaporent comme ils peuvent, sont couverts par l'odeur de parfum du déodorant. Fin de journée : Hop une bonne douche, plus de phéromone neuf ou vieux, tout le monde au siphon.

Alors je m'interroge: après nous avoir retiré le droit de savoir que le clitoris est un organe majeur de la sexualité féminine (merci Freud), la société nous fait nous épiler/laver/parfumer/aseptiser nous enlevant ainsi un autre acteur majeur de la sexualité : les phéromones sexuels. Alors qu'on est dans une société hyper sexualisée, on a de moins en mois d'outils de base. On nous a appris à détester cette odeur qui est pourtant à la base de mécanismes sexuels simples.

Il y a à peu près un mois, j'étais en plein déménagement, je me couchais sans avoir eu le temps de me laver, me levais dans l'idée de ce que j'avais pas fini de faire et sautais directement dans mes vêtements de la veille. Ça a duré trois jours de saleté où ni moi ni mon mari n'avons croisé la douche et il s'est passé un truc, un truc intense qui m'a rappelé l'état dans lequel j'étais pendant mon adolescence. J'étais simplement physiquement attirée par mon mari, moi qui ne l'était d'habitude qu’émotionnellement.C'était magique (ma tête ce jour là: *-*)

Je ne sais pas quoi conclure, est-ce qu'on devrait prescrire du sport en couple pour qu'on transpire bien à deux avant de prendre une douche (à deux bien sûr), ou des périodes d'abstinence de douche... J'en sais rien. Ça me conforte juste dans l'idée que notre sexualité a été formatée en quelque chose de tout sauf naturel, qui fatalement ne marche pas.

Voilà, je vous livre ici ma théorie crado sur les poils, la transpiration et la sexualité. Je suis très fière de moi :-)

13 commentaires:

  1. Pas faux!
    Bien que je sois une adepte de l'épilation... l'odeur du mâle provoque quelque chose d'indescriptible pour moi... et avant que nous soyons réellement ensemble à partager des moments coquins, je lui piquais ses T-Shirts crado d'après entraînement sportif :D

    Oui, l'odeur a à voir avec la sexualité...

    D'ailleurs, mon homme a été freiné, la dernière fois que j'ai mis une crème à la noix de coco sur le corps... panne totale.
    Je ne recommencerai pas.

    Je suis adepte de l'épilation, mais pas des parfums!!!

    RépondreSupprimer
  2. Comme quoi, chassez le naturel, il revient au galop et en sueur !

    RépondreSupprimer
  3. @TunisiaMum : Ahhh, je suis pas la seule donc :)
    Pour les parfums j'adorais ça quand j'étais ado, pour moi le parfum c'était synonyme de femme accomplie. Maintenant on m'en a offert, je les porte jamais :) Bref, comme toi, pas pas fan des parfums

    @Laurent B : Loooool, forcément il a couru :P

    RépondreSupprimer
  4. Pas de parfum chez moi non plus. Par contre, les odeurs corporelles, on aime ou on n'aime pas. Mon mari adore manger sucré, ça donne une odeur un peu âcre... et j'aime pas. Par contre, l'odeur après l'effort, j'aime bien. Comme quoi, les goûts et les couleurs...

    RépondreSupprimer
  5. Je m'étais reconnue avant que tu parles de 14 enfants, mais la c'est sr je n'ai plus de doute ;)

    Je me lave toujours 3 fois par semaine et pareil pour ma fille. J'aime l'odeur naturelle de mon petit bébé et de mon homme, et je crois qu'il aime bien la mienne aussi etant donné qu'il n'est jamais revenu a la maison le soir avec une parfum en me disant : tien chérie, tu pue vraiment trop !!!

    RépondreSupprimer
  6. @Babeth : Exactement. Je pense que l'odeur de transpiration ça a trop macéré. Juste après le sport c'est pile poil. Bref... J'en reviens pas on est en train de se demander si les aisselles on les aime à point ou à la salade. Miam.

    @Deborah : Je confirme : J'adore l'odeur des nouveaux nés. Mais c'est pas sexuel là, on part sur le sujet "notre odorat" XD
    Mais continue de sauver la planète Deb, je sais pas si tu te souviens, Etienne t'avait demandé une fois c'était quoi ton parfum. T'avais dit que tu n'en mettait pas, que c'était du "Deborah de Dior", lol ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nooooooooon je viens de m'en souvenir quand je l'ai lu hihihi :) puré en y repensant on en a vecu des trucs ensemble looool

      Supprimer
  7. En gros, si je prépare une soirée pour mon mari, je ne dois surtout pas me doucher avant =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol !
      Je sais pas, d'un côté on a été éduqué à ne pas aimer d'odeur de notre corps, peut être que notre éducation sera plus forte que nos phéromones. Des gens pour tester ? (Arthur va me détester avec mes idées débiles) (moi je dis, ça marche pour moi, pas sûre que ça marche pour tout le monde)

      Supprimer
    2. Tout est une question de timing,si tu sors de la douche t'as zéro phéromones,que l'odeur du savon.Si ta dernière douche date de l'antiquité il n'ya plus l'odeur des phéromones,mais que celles des déchets bactériens.
      J'ai le souvenir de mon amoureux me disant qu'il aimait l'odeur de ma peau,puis sa tête toute triste quand je suis revenue,10 minutes plus tard de la douche."ça ne sens plus toi."

      Bref,je dirai que le mieux c'est d'anticiper et d'avoir une demi journée entre la douche et le rdv.Pour juste sentir moi.

      Supprimer
  8. Non, il ne va pas te détester, il n'aime pas ce qui sent le savon lol. J'aime bien sentir l'odeur de son parfum par exemple, mais c'est vrai que ça me fait plus d'effets si c'est mélangé avec son odeur.
    Donc je pense que ça marche bien pour nous aussi =)

    RépondreSupprimer
  9. Un article qui peu peut-être vous intéresser : http://bit.ly/MfBV4w

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, je me souviens avoir vu le titre et n'avoir pas lu la suite. C'est intéressant mais j'irai plus loin :) ils disent qu'il y a moins de conlits et de disputes, donc un mari participe aux taches ménagères, il fait plaisir à sa femme, qui le lui rend en étant détendue et en lui criant moins dessus. Haha, rendre sa femme heureuse nous rend plus heureux même si ça passe par du ménage !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...