lundi 27 août 2012

6) J'essaye de me coucher tôt

Ceci est un article de la série Zermati l'anti-régime.

On repart pour Zermati, ça faisait longtemps. Alors en quoi le fait de se coucher tôt peut aider à ne pas prendre du poids ? En fait ce n'est pas du tout un postulat de Zermati, d'ailleurs je n'ai lu nul part dans sa théorie qu'il parlait du sommeil. Pourtant aujourd'hui je me dis que c'est dans la même logique anti-régime qu'il promeut.

Reprenons l'idée principale de Dr Zermati : Pour lui le corps grossit ou maigrit pour gérer les fluctuations. Comme ça en cas de famine on ne meurt pas, en cas de trop plein, on stock au cas où on en ait besoin à court terme. Rien de nouveau. Mais pour Zermati, le corps devrait naturellement nous permettre de revenir à notre poids d'équilibre. Il régule. Après les fêtes de Noël on n'a plus très faim. Pourquoi ? Parce que le corps à stocké et qu'il vous dit "c'est bon là, tu as ce qu'il faut, si ça t'embête pas on va revenir à ton poids d'avant, celui avec lequel ton corps fonctionne le mieux".

Et de la même façon, quand on fait un régime draconien, notre cerveau nous envoie de délicieuses images de trucs trop gras, trop sucré, trop salé. C'est pas parce qu'il est masochiste, c'est parce qu'il sait que vous êtes descendu en dessous de votre poids normal, il n'aime pas ça et vous dit "hey, rempli moi tes réserves standard, tu as plus assez pour fonctionner comme d'habitude".

Bref, vous l'avez compris, le corps régule. Normalement il régule super bien et sans qu'on le lui demande. Seulement on lui prend tellement la tête avec nos régimes, et on a tellement besoin de nourriture dans nos coups durs pour trouver un peu de plaisir dans ce monde terne et désolé qu'on en vient à ne plus écouter tous les messages qu'il nous envoie et on grossit...

Mais où vient le plumard ? On ne l'a pas encore vu ? Et bien je vais vous retourner la question : A quoi sert le sommeil? Pourquoi, oui pourquoi sommes nous obligés de dépenser plus d'un quart de notre vie à roupiller ?

Parce que le sommeil, c'est le moment où TOUT est régulé dans notre corps et dans notre tête. Le moment où notre cerveau fabrique des rêves tous plus bizarres les uns que les autres pour évacuer les traumatismes et les frustrations de la journée, pour enregistrer les choses apprises. C'est le moment pendant l'enfance où le corps sécrète les hormones qui nous ont permis de grandir, le moment où les muscles prennent leur repos. Et c'est aussi le moment où le cerveau va sécréter la leptine, l'hormone qui régule le poids.

La léptine a deux moyens de réguler le poids. Le premier et le plus direct, c'est l'effet coupe-faim.


La léptine a deux moyens de réguler le poids. Le premier et le plus direct, c'est l'effet coupe-faim. Ce fameux après réveillon où on ne jure plus que par la soupe de légume.
Wikipédia nous dit en parlant de cette hormone : "Son action essentielle est de diminuer la prise alimentaire grâce à sa fixation sur l’hypothalamus ventro-médian"

Ça se passe donc dans le cerveau. On n'arrête pas de le dire : Maigrir ça se passe dans le cerveau :)

L'autre moyen, c'est de bruler des calories

Mais ce n'est pas tout. Il a un autre moyen d'action, quand on ne l'écoute pas, le cerveau passe à l'étape supérieur : Il vous force à bruler des calories. Comment ? Réponse toujours de wikipédia, toujours sur la leptine :

"Sa présence en quantité plus importante augmente aussi la dépense énergétique en majorant la production de chaleur par l'organisme"

Traduction : Vous devenez des radiateurs sur patte. Et si vous ne le saviez pas, la majorité de vos calories sont brulées pour vous réchauffer. Plus encore que le footing, c'est le fait que votre corps vous garde en vie à une température plus ou moins constante qui dépense l'immense majorité des calories que vous ingurgitez. (Voilà d'ailleurs pourquoi un type qui pédale sur un vélo est le moteur le moins rentable de la galaxie : On lui a donné une tonne de carburant-bouffe, et la majorité sert à chauffer la salle de sport... Un copain ingénieur avait proposé le cycliste dans notre cours d’énergie renouvelable. Il avait fait une étude très sérieuse, calculé touts les indices et tout et tout. Mes panneaux solaires à Lille avaient un meilleur rendement. Quoi vous vous en fichez ? Je vous dis juste que si vous hésitez entre faire pédaler votre belle-mère et installer un panneau solaire, le panneau solaire est plus rentable. C'est un bon tuyau, non ? ) 

Revenons à Zermati. Quand on dort, le corps gère aussi votre maintien du poids d'équilibre. J'en ai fait l'expérience lors de mon séjour en Russie.

Mon séjour en Russie n'a rien été d'autre qu'une longue dépression de six mois. Comprenez, j'ai vécu le fait de ne pas parler pendant 12h éveillées d'affilé. J'étais indignée par ce que je voyais à peut près quatre fois par jour, je voyais mon fils une heure, j'étais isolée professionnellement, j'avais l'impression qu'avec tous mes efforts, la mission n'était qu'un gros échec et dès que j'essayais d'ouvrir la bouche, j'avais l'impression qu'on me prenait pour une débile mentale (du coup, je l'ouvrais plus beaucoup).

Et vous combinez ça à : Les meilleurs pâtissiers de la planète. Oui, les Russes font les meilleurs gâteaux du monde (et le pire des chocolats, mais ils ont le bon goût du coup d'importer le chocolat de Suisse), le tout pour pas cher, gentiment emballé en format familial. Comme disait Liudmila, une connaissance moldave (un peu le même schéma donc : un pays bien froid en hiver et surtout très très pauvre) :  On ne mange pas souvent des gâteaux, donc si on en fait, on le fait bien.

Vous avez donc l'idée générale : Floriane en grave dépression, entourée de trucs où vous prenez dix kilos en une cuillère. J'ai arrêté de mangé des légumes et je n'ai mangé plus que des gâteaux, des pâtes et de la viande (Mhhh, schnitzel... Une escalope de poulet panée qui baigne dans l'huile). Outre l'aspect désastreux que ça a eu sur ma peau, mes cheveux et le fait qu'en un mois j'ai frôlé le scorbut, ça a eu un effet désastreux sur mon estime personnelle. Je mangeais jusqu'à l’écœurement encore et encore en me maudissant d'être aussi faible. Chaque passage à la cantine était le lieu d'un intense débat interne qui se finissait toujours par "Raaaahhhh, demain je prendrai des légumes, demain."

Et mon poids ? J'ai pas pris un gramme. Ça a été fulgurant, j'ai rien compris à ce qu'il m'arrivait. Pourtant j'exagère rien, j'ai bien eu une alimentation de fou pendant plusieurs mois sans aucune interruption. J'ai souffert de ça, mais pas par le biais du poids.

Et puis j'ai fait le lien. Enfin. Je travaillais à une heure en car de StPetersbourg. Tous les matins, à 8h00 j'étais dans mon car, tous les soirs à 18h00 j'étais dans mon car. Et je m'arrêtais au terminus. Et tous les jours je pionçais entre deux heures et deux heures et demie de plus parce que j'étais un peu nauséeuse et que lire aurait été fatal (et qu'au bout d'un moment, le paysage n'a vraiment plus rien de palpitant). Maintenant que ça me revient, j'entends distinctement mon collègue me dire que je devrais mettre une veste, et moi de lui répondre que j'avais pas froid. Ça c'est clair, j'avais pas froid, le carburais aux Schnitzels et à la crème fouettée.

Alors conclusion : Si madame ne perd pas facilement ses kilos de grossesse, c'est peut être monsieur, parce qu'elle dort pas la nuit et qu'elle bosse comme une dingue le jour. Si vous avez grossi pendant votre dépression c'est peut être à cause des insomnies qui allaient avec.

Stop aux régimes, laissons le corps faire ce qu'il fait déjà si bien quand on lui donne tous les outils. Et surtout, qu'on arrête de me dire que les gros ont juste un manque de volonté. Ça tient à tellement d'autres facteurs que la volonté. (Et je sais, je suis une injustice flagrante. Mais c'est bien mon propos : Il n'y a pas de justice dans un 36 fillette. D'ailleurs, je fais du 38, mais on s'en fiche)

4 commentaires:

  1. Coucou Florianou!

    Je voulais juste te dire à quel point tu es intelligente... ^^

    Bref, en lisant ton article, je me suis dit que c'était pas con du tout le lien entre leptine et sommeil. Du coup, comme je veux faire de l'endocrino, j'ai consulté mon nouveau site préféré: sfendocrino.org, le très sérieux site de la société française d'endoc (et non pas le site de la science fiction de l'endoc...) et j'y ai trouvé un article dont voici le passage qui nous intéresse le plus:

    Troubles du sommeil et fonction adipocytaire:
    MJ Brady de Chicago a rappelé que le tissu adipeux est une glande endocrine permettant le stockage d’énergie sous forme de triglycérides, avec une réserve de 120 000 kcal. La leptine, hormone induisant la satiété, est sécrétée de manière croissante au cours de la journée avec des pics au moment des repas et décroît au cours de la nuit. Elle favorise la sensibilité à l’insuline. A l’inverse la ghréline, produite par pic au moment des repas, comme l’insuline, stimule l’appétit. Des études ont montré que l’augmentation de la durée du sommeil améliore la sécrétion de leptine pour un même repas.

    tadaaam! Tu viens donc de moucher Zermati qui d'après toi n'en a même pas parlé dans son bouquin! Bref, tu avais presque trouvé, ça passe pas par la chaleur (en ce qui concerne la leptine en tout cas) mais ça marche!

    Bises
    Jeanne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Huu ! Ca fait plaisir d'avoir l'avis d'une presque médecin sur le sujet (Endrocrino ? C'est fou comme on découvre des spécialités qu'on aurait pas soupçonné. J'ai croisé une gynéco/endoc qui du coup elle était spécialisée dans les problèmes de fertilité... Bref, on s'égare)

      Merci pour la précision sur la science fiction :P Ça fait plus sérieux quand on l'a en entier.

      Alors du coup je m'interroge. En période normal dormir permet d'être rassasié plus tôt ou mieux. Mais dans mon cas, j'étais rassasiée mais je mangeais quand même. Le mystère demeure, même si tu viens de nous démontrer que de toute façon, il faudrait qu'on se couche tôt.

      Bises Jeanne !

      Supprimer
  2. OK,j'ai ma réponse.Je dors comme un paresseux narcoleptique.Les copines me demandent d'où vient ma ligne post-bébé (et les copines des autres demandent si je mange à ma faim).Et là bizarrement j'ai pris 2 kg...qui coïncident avec des semaines de sortie and party all night...
    Bon,par contre avec ton exemple tu mets en avant la problématique différente de la prise de poid et des besoins qualitatifs du corps(mauvaise peaux et teint moyen se fichent de ma balance).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mystère résolu, Dragy n'est pas anorexique, elle est narcoleptique.

      Mais apparemment j'ai lu qu'une étude montrait que dormir trop a les effets inverses (On va plus s'en sortir là).

      Je hoche la tête vigoureusement sur le "mauvaise peaux et teint moyen se fichent de ma balance"

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...