dimanche 18 novembre 2012

L'histoire d'un type qui s'appelle Weed

L'histoire d'un type qui en moins de quelques mois est devenu le symbole mormon pro-acceptation de l'homosexualité, puis de l'homophobie pour redevenir finalement celui de l'acceptation.



Josh Weed vit à Washington, est mormon, marié, père de trois filles et thérapeute familial. Le phénomène commence le 7 juin 2012 quand il fait son coming-out sur son blog (lien en anglais bien sûr). Un père de famille mormon qui fait son coming-out ce n'est pas nouveau, c'est même la réalité assez tragique de nombreuses familles qui explosent quand un des conjoints arrête la mascarade et quitte le foyer. Mais là où commence la fascination c'est que sa femme était au courant quand ils se sont mariés et que oui il fait son coming-out, mais non ce n'est pas pour la quitter et refaire sa vie avec un homme. Il sort du placard le jour de son dixième anniversaire de mariage et exprime tout l'amour qu'il a pour son épouse qui avant de l'être était sa meilleure amie. Elle prend la plume d'ailleurs pour s'exprimer dans cet article.

Une des choses dont il parle souvent est l'acceptation et le besoin de réconfort des gays qui font face à quelque chose de très dur.

L'article répond aux questions suivantes :

1) Pourquoi avoir voulu partager cette information ?
réponse en résumé : En tant que thérapeute il se doit d'être honnête avec ceux de ses patients qui sont homosexuels, il veut ajouter sa pierre à l'édifice de la compréhension de l'homosexualité en racontant la façon dont il le vit et enfin il pense que ça l'aidera à être plus authentique avec ses amis et connaissances.

2) Que veux-tu dire par "je suis gay" ?
réponse en résumé : Il s'agit de son orientation sexuelle : Il est sexuellement attiré par les hommes et pas sexuellement attiré par les femmes.

3) Quand as-tu su que tu étais gay ?
réponse en résumé : Vers 12/13 ans.

4) Si tu t'es marié avec une femme, comment peux-tu être vraiment gay ?
réponse en résumé : Il donne là son avis de thérapeute familial certainement : le sexe c'est plus que de l'envie et des pulsions. La sexualité qu'il a construit avec sa femme est l'expression de la connexion de deux personnes qui s'aiment. Parce qu'ils n'avaient pas les bases d'un amour "chimique", ils ont dû construire sur la base de l'intimité, la communication, l'amour authentique et l'affection.

5) Est-ce que ta femme savait que tu étais gay quand vous-vous êtes mariés
réponse en résumé : Oui

6) Pourquoi ta femme a choisi d'épouser une personne gay ?
réponse en résumé : Là sa femme prend la plume et raconte leur histoire. Elle l'a d'abord soutenu quand il lui a dit qu'il était gay mais qu'il voulait se marier et avoir des enfants. Elle lui a dit que la solution était peut être qu'il trouve une femme pour qui le sexe n'avait pas d'importance. Des années plus tard elle s'est rendu compte que Josh avait toutes les qualités qu'elle recherchait pour son futur mari.


7) Pourquoi ne décides-tu pas d'être vraiment toi même et de vivre selon le mode de vie homosexuel ?
réponse en résumé : Il est gay, donc ce qu'il vit est par définition le mode de vie d'un gay. Il explique que le choix qu'a à faire un gay qui veut une famille est de toute façon horrible : Construire une "fausse" famille dans le fait que les parents qui élèvent les enfants ne sont pas les deux parents biologiques. Ou ne pas avoir d'enfants. Il a choisi de construire un couple sur des bases différentes que la majorité des couples.

8) Est-ce que tous les gays mormons ou chrétiens devraient se marier avec quelqu'un du sexe opposé ?
réponse en résumé : Non, la dessus Josh Weed est très clair : C'était sa voie, la sienne, il l'a su après des années de prières et de questionnement. Chacun doit rechercher pour lui-même ce qu'il doit faire et il reconnait que les mariages contractés par des gays se soldent très souvent par des échecs.

Vous me direz, fantastique, l'histoire est atypique et touchante. Elle parle d'un parcours, d'amour et d'acceptation. Parce que Josh Weed assume complètement ce qu'il est et clame qu'il est gay malgré son mariage, que ça ne se guérie pas, que ça fait partie de lui et qu'il l'assume encore et encore.

Sauf que... Sauf que non.

Le phénomène est relayé et des parents s'emparent de son cas pour dire que quand on veut, on peut. La communauté homosexuelle déteste ce gars et son mariage contre nature. C'est un faux, un paria, un vendu... Et quand la conférence annuelles "Circling the wagons" arrive c'est la panique : Cette conférence regroupant des mormons est l'occasion pour les familles d'homosexuels de mieux comprendre. On y rencontre des auditeurs très différents : des homosexuels qui ont fait le choix de l'abstinence, des homosexuels qui ont fait le choix de vivre avec leur partenaire tout en gardant la foi, de parents d'homosexuels, de conjoints divorcés d'homosexuels qui ont gardé de bons contacts...

Et devinez quoi, Josh Weed est invité. Il viendra de Chicago à Salt Lake City pour parler. Et non seulement il est invité, mais il fait parti des orateurs majeurs. Certains déclarent qu'ils ne viendront pas, d'autres se contentent de grommeler. Du côtés LGBT (Lesbien, Gay, Bisexuel, Transexuel) c'est pas la joie.

Et là à lieu le deuxième discours : Josh Weed s'excuse. Il s'excuse de la façon dont son message a été utilisé et dit "Si vous entendez quelqu'un utiliser mon nom et mon message pour mettre la pression ou blesser un homosexuel, sentez-vous libre de dire que vous avez entendu de ma bouche que je suis contre".
Son discours se nomme "une leçon d'amour inconditionnel". Quelque soit le choix de la personne concernée, c'est son choix, pas le vôtre. Vous ne devez que l'aimer, c'est la seule façon de le soutenir correctement.

Il relate une des histoires qui l'a profondément attristé : Une famille a envoyé le lien de son article à un enfant homosexuel en lui disant que c'était un exemple de ce qu'on faisait quand utilisait correctement son libre arbitre et que si il le faisait, ils lui parleraient à nouveau. Mais qu'en attendant ils ne voulaient plus le voir.

C'est tout le contraire de ce qui s'est passé pour Josh, et il l'explique :

Son mariage aurait probablement échoué si il était basé sur l'envie de faire plaisir à son entourage et c'est seulement parce que son père lui a dit que QUOI QU'IL FERAIT, IL L'AIMERAIT, qu'il a pu prendre cette décision. Il fait le parallèle avec un de ses meilleurs amis qui a décidé de quitter l'église. Alors que cet ami l'avait aimé sans condition quand il lui avait avoué qu'il était homosexuel, lui s'était permis de le juger et de le sermonner quand il avait décidé de quitter l'église. Cette attitude est motivée par la peur, pas par l'amour.

Enfin il conclue en disant que le vœux de chacun est certainement celui-ci : 

1.     Nous voulons que nos proches homosexuels se sentent acceptés dans leur famille. 
2.     Nous voulons que nos proches homosexuels se sentent acceptés dans les chapelles si ils choisissent d'y venir, et plus largement par la culture mormone si ils ne le font pas.
3. Nous souhaitons de tout notre cœur que les suicides s'arrêtent.*

A ce moment c'était fini, l’icône anti-homosexuelle était redevenu une icône homosexuelle mormone : Une illustration de la diversité qu'on trouve dans ce milieu. J'ai vu des messages enthousiastes sur facebook, ceux qui l'avaient condamné lui disaient merci, se réjouissaient de cette participation.

Extrait de son discours :
I said the following to that group of mostly believing LDS gay people: “If someone is pressuring you to marry heterosexually saying that they think this is the ‘answer’ for you or will ‘fix’ you, they are likely motivated by fear instead of love and don’t actually have your best interest, or the best interest of a potential spouse, in mind . . .  please don’t weigh yourself down with that expectation for yourself if it is something you don’t want for your own future. Marriage to the opposite sex might not be a part of your journey here in life, and that’s okay.”

(Traduction : J'ai dit ceci à un groupe composé majoritairement d'homosexuels mormons : "Si quelqu'un fait pression sur vous pour que vous fassiez un mariage hétérosexuel et dit qu'il pense que c'est la "réponse" pour vous et que ça vous "réparera", cela est probablement motivé par la peur plutôt que l'amour et n'a à l'esprit ni votre intérêt, ni l'intérêt de votre potentiel conjoint. S'il vous plait, ne vous dévalorisez pas avec cette attente si ce n'est pas ce que vous voulez pour votre propre avenir. Le mariage avec le sexe opposé ne fera peut être pas partie de votre parcours, et ce n'est pas grave.)

*On estime qu'un adolescent gay ou bisexuel a entre 7 et 13 fois plus de chances de tenter de se suicider qu'un adolescent hétérosexuel (Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pid%C3%A9miologie_du_suicide). Cela s'explique par la crainte que leur secret soit découvert et la honte qu'ils éprouvent à ne pas être "normal". Je crois qu'on peut parler ici d'homophobie dans le sens littéral du terme : La peur d'être homosexuel. De la bouche d'un homosexuel d'âge mûr j'ai entendu "je ne souhaite à personne d'être homosexuel"

11 commentaires:

  1. Je cite : "3. Nous souhaitons de tout notre cœur que les suicides s'arrêtent."
    Comme ça me touche ... Franchement, les personnes qui poussent des homosexuels au suicide de par leur réflexions ou attitude envers eux, c'est pire que tout.. peut être que son histoire diminuera ça, j'espère...
    En tout cas j'ai appris quelque chose, je ne connaissais pas cette histoire, et il faut dire qu'on en parle jamais ici !
    Merci pour ton article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le phénomène des suicides des homosexuels est un vrai drame :/

      Supprimer
  2. franchement je ne savais même pas qu'il y avais des suicides chez les personnes homo ça me choque beaucoup! même s je sais que c'est souvent dur pour eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai rajouté ça à mon article :

      "*On estime qu'un adolescent gay ou bisexuel a entre 7 et 13 fois plus de chances de tenter de se suicider qu'un adolescent hétérosexuel (Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pid%C3%A9miologie_du_suicide). Cela s'explique par la crainte que leur secret soit découvert et la honte qu'ils éprouvent à ne pas être "normal". Je crois qu'on peut parler ici d'homophobie dans le sens littéral du terme : La peur d'être homosexuel. De la bouche d'un homosexuel d'âge mûr j'ai entendu "je ne souhaite à personne d'être homosexuel""

      Supprimer
  3. Voila une belle histoire de tolérance, d'amour et de respect de soi même aussi. J’espère que beaucoup de mormons légèrement ( hum hum ... ) bornés, saurons arrondir leurs angles si tranchants !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis pas sûre :-( Mais bon, certains peut être.

      Moi je sais que Josh Weed m'a aidé à comprendre sur l'homosexualité et ce qu'un bon chrétien devait faire vis-à-vis de ça : Le respect absolu.

      Supprimer
  4. http://www.madmoizelle.com/homophobie-livres-changer-avis-136083#sthash.rLAYtpy9.dpbs un petit article sur une personne qui a changé d'avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu... Effectivement, ça donne de l'espoir.

      Supprimer
  5. je t'aime ma fille.
    Maman

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...