mardi 18 décembre 2012

Une histoire de pantalon et de féminisme mormon

Saviez-vous qu'aux états unis il y a des groupes féministes mormons assez développés et organisés et que ça va très loin. On y parle de théologie féministe (sujet passionnant au passage, où l'on apprend qu'Eliza Snow était appelée prophétesse et qu'il y avait des ordinations de femmes qui guérissaient les malades aux premiers temps de l’Église, et bien sûr, on ne coupe pas au concept de mère céleste. Mais je m'égare, aujourd'hui je voulais vous parler de pantalon), de comportements individuels machistes, de maladresses sexistes des dirigeantes générales mormones, etc. Bref, ça parle beaucoup et c'est très déstabilisant quand on commence à y mettre un pied. Enfin, moi ça m'a déstabilisée.

Et dimanche il s'est passé un truc. Je ne saurais mesurer l'ampleur du phénomène n'y étant pas (aux USA), mais ça a l'air d'avoir beaucoup secoué tout le monde. Dimanche dernier, c'était le jour officiel du pantalon à l'église.

Pour les non-mormons, il faut savoir que le dimanche, il est demandé aux fidèles de mettre leurs plus beaux habits pour montrer leur révérence. Cela se traduit par les hommes en costume/cravate et les femmes en jupe (longues).
Donc ce que proposait ce groupe féministe, était simplement de ne pas mettre sa plus belle jupe, mais son plus beau pantalon. Parce que tenez-vous bien, et je l'ai découvert à cette occasion, il n'est marqué NUL PART dans les instructions officielles, que les femmes doivent porter une jupe. Et c'est pourtant ce que tout le monde fait.

Alors j'ai lu ce truc, je me suis dit "purée, mais c'est débile, c'est ça les revendications féministes mormones ?" et puis j'ai lu les réactions, parce qu'elles ont été nombreuses et assez violentes. J'ai lu des membres dire que celles qui mettraient des jupes devraient se repentir, un autre dire que c'était parfait puisque ça montrerait les femmes les plus arrogantes et les plus odieuses et qu'ainsi les hommes pourraient les identifier et éviter de les épouser, d'autres dire que c'était hautement blasphématoire et de mauvais goût. J'ai lu des gens les insulter, et c'est un bruit de couloir, pardon, de facebook, mais il y a même eu des menaces de mort.

La réponse était parfois drôle, parfois plus sérieuse. Je n'ai pas tout suivi, mais des hommes ont commencé à soutenir le mouvement et ceux qui voulaient le faire étaient appelés à porter ce dimanche une chemise ou une cravate violette.


 Après cet extrait des memes produits à l'occasion, redevenons sérieux...

J'étais abasourdie par un tel niveau de méchanceté, alors que bon, on est des mormons, on est sensés s'aimer les uns les autres, être gentils, etc. Manifestement, il n'était pas simplement question de pantalons, sinon ça n'aurait pas déclenché autant de violence. Tout ça parce qu'on s'attaquait à un mythe culturel. Je suis convaincue que toutes ces personnes pensent qu'il y a vraiment une règle quelque part qui dit que les femmes doivent s'endimancher avec des jupes.

Mais malheureusement, ça a éveillé en moi le souvenir d'une histoire. G. était une de mes amies à l’église, elle avait tout juste 18 ans, était parfois là, parfois pas là, elle avait un copain non-membre, mais globalement elle était très sincère dans tout ce qu'elle faisait. Et un été elle commencé à venir à l'église en pantalon. L'évêque qui était un gentil petit vieux protocolaire a fini par venir lui demander de mettre une jupe le dimanche (vous voyez, même les évêques gentils ET protocolaires pensent que c'est dans le manuel...)

Et c'est là qu'elle a pu lui dire que si elle cachait ses jambes, c'était pour cacher les bleus que lui avait fait son petit ami de l'époque qui la battait.

Triste à pleurer cette histoire. G. a largué son copain entre temps et le nouveau a l'air infiniment plus doux et respectueux.

Alors en repensant à ça, en me disant que oui, effectivement, certains se permettaient parfois de demander des comptes à celles qui exceptionnellement ne rentraient pas dans le moule, je me suis demandée si je n'allais pas porter un pantalon. Sauf que comme je suis actuellement énorme, les seuls pantalons dans lesquels je rentre sont tout sauf classe. Et puis pour des raisons tout à fait personnelles, j'ai jugé que c'était absolument pas le moment pour moi de m'attirer les foudres des membres.

Et puis j'aime beaucoup la tradition des jupes le dimanche. Mais comme je vous l'ai bien expliqué, il n'est pas seulement question de pantalon, mais de petits signes qui montrent que oui, si on n'a pas le droit de mettre un pantalon sans se faire insulter ou rappeler à l'ordre, c'est qu'il y a un malaise.

Et si il y a des anglophones qui ont envie de voir ce que ça donne (les rageux d'un côté, les féministes qui ont l'impression qu'elles viennent de changer le monde de l'autre), c'est par ici : https://www.facebook.com/WearPantsToChurchDay

14 commentaires:

  1. haha !! j'ai des compagnes de mission qui ont posté leur avis sur la question il y a quelques jours et je me disais : quoi ??? mais le monde est fou, même dans notre église ça arrive !! ma parole... y'a des féministe mormones ?? elle ne veulent plus se mettre en jupe ?? c'est quoi ce truc de malade ?? surtout, c'est quoi ce débat qui sert à rien ??
    Et là je vois ton article, je n'avais aucunes idées de la violence que cela avait engendré !
    et pour info, en étant missionnaire, j'ai porté des pantalons sous ma jupe, tellement il faisait froid quand on passe la journée dehors en plein hiver.. lol et c'est comme ça que j'ai réussi à faire mettre une jupe à une jeune fille, la seule fois de sa vie où elle en a mis une avec son bagie en dessous ! lool

    Honnêtement, je me pose pas la question, quand on va au temple on nous demande de mettre nos plus beaux habits du dimanche, donc pour nous une jupe... bref, pour moi spéculer là dessus, je trouve ça petit, surtout pour des féministe, la féminité ce n'est que ça... bref... la fin du monde monte à la tête de tout le monde visiblement les gens ne savent plus quoi inventer... vivement vendredi !! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Spéculer sur la jupe peut être petit, mais c'est révélateur.

      La jupe c'est culturel, pas cultuel. Comme je l'ai dit, rien ne dit jupe, c'est marqué nul part, alors pourquoi on embête celles qui se sentent mieux en pantalon ? On a une église dont les dogmes sont profondément féministes et une culture très machiste malheureusement. C'est pour ça que ça part en live sur le coup.

      (Je te vois venir bagy girl, j'aurais trouvé ça trop marrant de te voir en mission ^^ tu devais être une missionnaire hors du commun)

      Supprimer
    2. Oui c'est vrai, il vaut mieux qu'une femme vienne en pantalon plutôt qu'elle ne vienne pas du tout !!! c'est clair.... mais comme je le dis, pour moi, c'est logique car au temple une femme = une jupe... après c'est sur là on parle du dimanche, et comme tu dis c'est culturel. bref... tu dis que spéculer est révélateur, j'arrive pas à voir en quoi ça l'est...? et du coup je me pose la question.. je suis quoi alors ? féministe ou l'autre (c'est quoi l'autre)? looool bref ça m'embrouille...

      Supprimer
    3. Mais au temple on nous demande de venir en vêtement du dimanche aussi, on retourne au début de la question : c'est quoi un vêtement du dimanche :) Après quand on passe aux dotation, c'est autre chose (je porterai pas ce que je porte dans le temple à l'extérieur entre nous)

      Je trouve que c'est révélateur quand il faut de la force de caractère juste pour enfiler un pantalon. C'est qu'on est libre, mais qu'il y a un prix (être regardé de travers étant le prix minimum).

      Toi ? Tu es... ben je dirais féministe, parce que tu t'es jamais laissée faire et t'as toujours fait que ce que tu voulais. On peut avoir des opinions différentes sur des sujets "féministes", je pense que le plus important c'est qu'on soit capable de faire nos choix pour nous-même. Et bon, t'es pas trop une femme soumise toi XD

      Supprimer
    4. En fait je ne me suis mise en pantalon que quand je n'avais pas le choix.. et c'est bizarre, mais toutes ces fois là, jamais on m'a fait de remarques, peut être parce que de moi même je disais la cause, et à chaque fois on me répondait : c'est pas grave !! mais pourquoi alors quand quelqu'un qui fait ce choix délibérément ces mêmes personnes peuvent lui planter un couteau dans le dos ??

      Je pense que c'est plus de ce côté là que le combat est à mener.. enfin y'en a un autre de taille aussi : obliger les jeunes filles à s'habiller ultra pudique pour ne pas donner des mauvaises pensées aux garçons ! c'est juste ultra choquant ! Pas le fait de s'habiller pudique, mais de forcer une jeune par cette manipulation, là ça me choque, et le pire c'est que ça se pratique beaucoup ! Parce que j'ai entendu le cas de 2 jeunes à un camp de jeunes filles : donc pas de mecs ! qui ont passé les 3 jours d'été en pull car elles n'avait que des débardeurs et la présidente du pieu n'acceptait pas cette tenue impudique !!! moi je dis que ceux qui font ça devrait consulter un psy... je mâche pas mes mots, ça me révolte..
      Et au passage je n'ai porté que des débardeurs (sauf le dimanche, je faisait un 'effort') jusqu'à mes 19 ans car complexée par la transpiration.. je suis encore pratiquante dans l'église, j'ai fais mes alliances.. alors que les jeunes filles un peu plus agées que moi qui me montraient du doigt comme une rebelle puisque je ne rentrai pas dans le moule ne sont plus dans l'église ... l'habit ne fait pas le moine, c'est tout.

      Supprimer
  2. Et bien dis donc c'est pas zen tout ça!
    En effet je te comprends. Le souci n'est pas de porter une jupe mais que cela soit ressenti comme une telle rébellion de ne pas en porter. Je te comprends aussi sur ton manque de motivation pour lancer ce combat dans ta paroisse. Les causes ont beau être nobles, parfois on ne sent pas de les porter toute seule. Mais je suis certaine que tu feras évoluer les gens sur ce que tu trouves injuste. Tu sembles avoir beaucoup d'esprit critique et d'idées pédagogiques pour contaminer d'autres personnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce compliment :) (je note "contaminer", haha, j'aimerais bien)

      Supprimer
  3. j'avais en effet vu vaguement un truc sur fb mais n'avais pas compris de quoi on parlait... Je trouve que cela est un perte de temps que de savoir si on doit porter une jupe ou pas et qu'elles/ils devraient bien mieux se concentrer sur le spirituel. Cela dit si cette histoire va si loin c'est qu'il y a en effet un problème!!! D'un point de vue personnel je me sens beaucoup mieux en jupe, même pour les visites ou les activités (sauf ménage bien sûr) de l'église, j'en mets une ou une robe (et pas forcément longue mais en tout cas en dessous du genou si possible).
    Je ne savais pas que ce n'était pas dans les règles mais je suis sûre en tout cas que pour le temple ils ne te laissent pas rentrer si tu es en pantalon pour une soeur.
    je dirai toujours qu'en Utah ils sont un peu space et qu'il y a des "dérives" partout. En France aussi nous sommes sujet à de nombreuses fausses doctrines (comme l'histoire du coca). Si nous nous concentrons sur la base je ne pense pas qu'on sera amené à se battre pour de telles histoires!
    Merci d'avoir partagé cela. Ca fait effectivement réfléchir mais parfois il ne vaut mieux pas trop y penser:)

    RépondreSupprimer
  4. En ce qui me concerne, le dimanche en question, j'ai délibérément mis une cravate violette pour aller à l'église. L'impact a été nul, parce qu'en France, personne ne savait ce que ça signifiait. Mais je tenais à le faire en souvenir d'un épisode pénible.

    Au cours de l'automne 2004, j'étais allé à une activité de l'église en tenue écossaise. Je précise qu'il s'agissait d'un samedi soir, et non de réunions dominicales. Eh bien un "frère" a exigé du président de branche qu'il me mette à la porte de la chapelle... et malheureusement le président de branche a obtempéré. Inutile de dire que je n'ai plus mis les pieds à l'église pendant plusieurs semaines après ça.

    Tout ça, c'est du passé. Depuis, je suis revenu à une activité pleine et entière. La branche est devenue une paroisse, et l'épiscopat a été renouvelé plusieurs fois. Quant au "frère" qui ne supportait pas le kilt, il avait également le défaut de considérer les biens de l'église et ceux des membres comme sa propriété personnel. Après de nombreux vols et larcins, il a finalement été excommunié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. o_O Je me serais sentie terriblement humiliée si un truc identique était arrivé, je comprends complètement votre avis (il y a un mouvement pour les hommes en jupe sinon... C'est fou de se dire qu'il faut être activiste pour un truc aussi insignifiant que des vêtements)

      Supprimer
  5. Malheureusement, il y a beaucoup de traditions dans l'église. Et certains ne savent pas vraiment faire la différence. Mon président de mission nous avais expliqué (au missionnaires) qu'il y a 3 types ou niveau de règles :
    - Les Doctrines, qui sont la base de l'évangile et qui ne changeront jamais car elles sont éternelles. (exemple: Nous ressusciterons tous au dernier jour grâce à L'Expiation de Jésus-christ)
    - Les Lois, qui peuvent changer selon les époques. (exemple: la loi de sacrifice. Ou l’accès à la prêtrise pour les personnes de couleur)
    - Les Pratiques, qui dépendent des époque et des lieux, et qui sont généralement données par des dirigeants locaux. (exemple: le diacre doit mettre sa main gauche dans son dos lorsqu'il distribue la Sainte Cène. Ou la position du pain et de l'eau sur la table de Sainte Cène)

    Mon président avait ensuite expliqué que le fait qu'une pratique soit donnée par un dirigeant local ne la rendait pas moins important à respecter qu'une loi ou une doctrine.

    Dans le cas du port de la jupe. J'ai appris cette histoire en lisant cet article dans on blog. Et je dois bien avouer que j'ai bien rigolé devant l'absurdité de cette revendication(?). Puis en réfléchissant un peu je pense que la cause est juste : j'en ai marre des gens qui se permettent de faire des réflexion qui peuvent parfois blesser (Quand est-ce que tu te marie ? Vous ne voulez pas plus que 2 enfants ? Attend avant de sortir avec ce garçon, tu dois faire une mission avant...). Je ne pense pas que "venir à l'église en pantalon" changera grand chose, mais au moins on pointe du doigt le problème.
    En revanche, la réaction générée m'attriste terriblement. La réponse d'un membre de l'église face à cette révolte(?) devrait se faire avec amour et compassion...
    Pour conclure sur ce point, je ne suis pas d'accord avec les personnes qui disent que "c'est pas écrit donc on ne doit pas le faire". D'une part car, comme je l'ai dit plus haut, si c'est une "pratique", il faut le faire. On a un doute ? Ce n'est écrit nulle part ? On demande à l’évêque, et on suis ses recommandations inspirées. Certains évêques diront qu'il faut porter une jupe/robe, d'autre diront que non, et c'est normal car chaque évêque reçoit la révélation pour sa paroisse, dont les besoin peuvent varier en fonction d’énormément de paramètres.
    D'autre part car notre tenue du dimanche est avant tout une tenue spirituelle : Qu'avons-nous dans le cœur lorsque nous venons à l'église ? Une sœur qui viendrait à l'église en pantalon avec un cœur sincère (comme ton amie) porterait une tenue du dimanche. En revanche, une sœur qui viendrait à l'église en pantalon juste pour se rebeller ne porterait pas une tenue du dimanche.
    Et c'est la même chose pour un frère qui viendrait en jeans basket ou pas rasé...
    Et comme je ne suis pas habilité à lire dans le cœur des gens pour savoir si oui ou non ils sont dans leur droit, et bien je me contente de me taire et de les aimer...

    Pour finir, et juste pour l’anecdote : bien qu'il ne s'agisse pas d'un "manuel de l'église", la brochure "le rétablissement" que les missionnaires distribuent à leurs amis, décrit la tenue vestimentaire dominicale : "Men and boys generally wear suits or nice pants with a shirt and tie. Women and girls wear dresses or skirts." (page 22 : http://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&ved=0CC4QFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.lds.org%2Fbc%2Fcontent%2Fshared%2Fcontent%2Fenglish%2Fpdf%2Flanguage-materials%2F36920_eng.pdf%3Flang%3Deng&ei=hoz9ULzBAobm8QSR44DADg&usg=AFQjCNF1s6Or6elcRHWKU0VYIuaNUVPXow)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le liens. J'aime beaucoup l'explication de ton ancien président de pieu.

      Supprimer
  6. On attend le message sur les "conservateurs" de votre paroisse ! J'en ai aussi dans la mienne... Ce serait intéressant de comparer les cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, désolée, j'avais effectivement prévu d'en parler... Mais je l'ai pas fait.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...