lundi 14 janvier 2013

La pudeur est-elle féministe ?


Commençons par dire en quoi l'enseignement traditionnel de la pudeur est ultra machiste, comme ça tout le monde sera d'accord : "Tu n'as aucune idée de ce qui se passe dans la tête des hommes quand tu t'habilles comme ça" est la façon numéro 1 d'enseigner la pudeur.

Je condamne fermement cet argument (voilà, c'est dit)

La pudeur devrait être enseignée autrement parce que malgré le fait qu'on nous la mette dans la tête à grand coup de principes puants et suintant la peur, c'est à mon sens une vertu hautement féministe. Cette vision répandue dans le monde (et dans la culture mormone aussi, vous inquiétez pas) va à l'encontre de plusieurs notions. Je ne prendrais que les points de vu mormons, mais je suis sûre que tout le monde peut comprendre.

Les mormons croient que le libre arbitre est un des biens les plus précieux de l'humanité (1) Nous croyons que nous pouvons maîtriser nos actes et nos pensées.
"Tu n'as aucune idée de ce qui se passe dans la tête des hommes quand tu t'habilles comme ça" nie donc le libre arbitre des hommes. Et pire encore, cela relègue les hommes au rang de prédateur sexuel. Je suis sûre qu'aucune personne n'a envie de réduire la moitié de la planète à ça.

Bon, donc si c'est pas ça l'argument, c'est quoi ?

Argument numéro 1 : Le corps est saint. (Oui, j'ai pas fait de faute, il y a pas de t en trop)
Les mormons ont une phrase très connue chez eux pour ça : Votre corps est un temple. La pudeur c'est un moyen de montrer que ce corps est précieux. On ne jette pas les perles aux pourceaux, on ne livre pas quelque chose qui est sacré au regard de la foule. A une époque où le corps de la femme est exposé dénudé pour nous vendre tout et n'importe quoi, l'habiller c'est s'inscrire à contre courant de cette tendance. Alors que le monde actuel réduit la femme à son corps, la pudeur sacralise ce qui n'est plus qu'un bout de viande.

Argument numéro 2 : La femme est forte
S'habiller de façon impudique, c'est utiliser son corps pour attirer l'attention sur soit (exactement ce que font les Femen, ces activistes féministes ukrainiennes qui défilent seins nues). De la même manière que se teindre les cheveux en bleus, porter des vêtements indécents renvoie le message suivant : "Regardez-moi". Et ce message est forcément associé à de la faiblesse. Un défaut d'estime personnel, un besoin de reconnaissance qui n'est pas comblé. Je ne dis pas que c'est mal. On a tous besoin de se sentir exister et reconnu. Mais c'est bien le message que ça renvoie. En s'habillant pudiquement on montre donc que nous sommes un individu fort, au moins sur ce point la, que nous estimons notre valeur au delà de ces critères.
Dans cette optique, les vêtements pudiques ne doivent pas être des sacs à patates/tenu de camouflage, qui eux renvoient le message contraire de "regardez-moi" mais tout aussi porteur de faiblesse : "Surtout ne me regardez pas". Le corps n'est un truc à planquer honteusement, ni une chose à exhiber pour un plat de lentille. Il a une valeur, une valeur immense purée !

Donc la pudeur est porteuse de deux enseignements : Le corps, le corps des femmes en particulier, est quelque chose de sacré. Et les femmes sont fortes.

Wé, j'aime bien cette idée de la femme sacrée et puissante XD (Mais plus sérieusement, il faudra que je consacre un ou deux articles au sexologue Leleu (qui a un nom pourri) et sa théorie de la sexualité sacrée et de la religion matriarcale.)

Bon, si y a des mamans mormones, ou des dirigeantes de jeunes filles qui passent par là, pitié, pitié, pensez à tout ça quand vous parlerez de la pudeur. Le grand méchant loup/homme ne fait parti d'aucune leçon ou manuel que j'ai eu sous la main.

 (1) C'est même ainsi que nous expliquons l'origine du monde : Le Christ proposait un monde où le libre arbitre serait respecté, Satan un autre où tous seraient sauvés mais sans libre arbitre. Et au final c'est le plan numéro 1 qui a été choisi et Satan a été précipité.

8 commentaires:

  1. Elles en ont de la chance les jeunes filles de ta paroisse de t'avoir comme dirigeante !! :) super article, je te rejoint totalement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais pas si c'est une chance pour elle de m'avoir, mais pour moi c'est marrant de passer de l'autre côté de la barrière.

      Supprimer
  2. Je suis d'accord avec toi sur le fait de protéger du regard mon corps, ce qui m'est personnel et c'est vrai que c'est dommage de n'inciter les plus jeunes à la pudeur que par peur du regard déplacé. Ça n'aide pas à avoir une bonne image de l'homme, ça peut contribuer à nuire à la relation à l'homme qu'on pourra construire en grandissant...
    Très intéressant comme réflexion M'dame, comme bien souvent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci BelleMère. Effectivement, ça peut avoir un mauvais impact sur les relations avec le sexe opposé.

      Supprimer
  3. Je ne connais pas grand chose en religion, quelle qu'elle soit. Mais est-ce que tu es en train de dire que seules les femmes ont l'injonction d'être pudiques? Ou alors que seules les femmes peuvent avoir un comportement/façon de s'habiller impudique? Ou alors tu ne parles des femmes que parce que ton enseignement s'adresse aux jeunes filles?
    Qu'en est-il du corps des hommes? Il me semble avoir compris que les jeunes garçons ont d'autres professeurs, ont-ils le même enseignement en parallèle? Parce que ça me semble important aussi, le fait que tout le monde respecte son propre corps, j'aime bien l'idée du temple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça m'a toujours beaucoup fait réfléchir la différence du terme pudeur selon qu'on s'adresse aux filles ou aux garçons. Je sais que pour les mormons, on leur parle de pudeur aussi, mais pas dans les mêmes termes du tout. On leur demande de pas être débraillés, de faire attention aux messages que véhiculent leur tee-shirt et les fringues ont les mêmes limites que les femmes en pratique (pas de truc trop moulant, pas de trucs au dessus du genoux, épaules et dos couvert). Mais ça a clairement aucune connotation sexuelle.

      Supprimer
  4. la peur malheureusement c'est l'argument pour beaucoup de choses, alors que nous devrions marcher à l'amour ce qui est beaucoup plus fort et constant. Le fait de mettre l'accent sur ce qu'est vraiment la pudeur et pourquoi, est une très bonne chose effectivement. Pas facile de faire changer ou évoluer toute une (ou plusieurs) générations qui fonctionnent comme ça...
    PS : je ne savais pas que tu étais présidente des JF... Pour moi, jusqu'à présent l'appel le plus dur (et décourageant) que j'ai eu. Je suis sûre que cela me sera représenté afin que ça soit une meilleure expérience pour moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je suis pas présidente, je suis conseillère. J'avais un peu peur aussi quand on m'a proposé un appel avec les JF (j'étais une JF abominable et je me sens pas vraiment d'affinité avec cette tranche d'âge)... Mais j'ai de la chance, les JF de ma paroisse sont vraiment des filles extraordinaires :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...