vendredi 14 juin 2013

J'ai un nénuphar dans les poumons

Dans la vie, il y a deux catégories : Ceux qui somatisent et ceux qui font suer le monde. Moi j'étais dans la deuxième catégorie. Et puis je me suis réveillée avec un nénuphars dans les poumons et dans une maison plus petite. J'ai essayé de discuter avec lui : Casse-toi, t'inquiète pas, je sais bien pourquoi tu es là, voilà, tu vois, c'est pas la peine de rester.

Il m'écoute pas.

C'est joli les nénuphars, mais ça fait mal.

[Edit : Comme on peut plus se lamenter en mode "j'ai un nénuphar" vachement plus classe que "j'ai une fibromyalgie qui affecte indirectement la respiration", je précise : Je ne vais pas mourir. Je vais peut-être même pas aller voir le médecin... J'ai juste mal]

10 commentaires:

  1. Ne le laisse pas gagner. Fais toi aider si nécessaire. Courage !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) (Je vais pas mourir, hein)

      Supprimer
  2. J'imagine qu'il faut que je lise ce livre pour comprendre (https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%89cume_des_jours). En tous cas le résumé sur wikipédia est perturbant O_o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te force pas, si tu as pas aimé le résumé. C'est absurde du début jusqu'à la fin. (Mais si tu veux comprendre, je suis juste en train de somatiser un truc pour la première fois et ça fait bizarre et surtout ça fait mal)

      Supprimer
  3. C'est inquiétant quand même comme article...

    RépondreSupprimer
  4. ben ton message semble inquiétant, est-ce que tu es gravement malade.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voulais affoler personne. Ce n'est ni grave, ni rare. Avant de me jeter chez le médecin en hurlant que j'allais mourir j'ai cherché sur internet (non, je n'ai pas de cancer du cerveau). C'est une maladie typiquement psychosomatique, et en l'occurrence je n'ai aucun doute sur ce qui l'a déclenché. Le pronostique vital n'est jamais engagé, par contre ça ne se guéri pas.

      Supprimer
  5. Bon, je vais formuler une hypothèse hautement scientifique, validée par les plus grands chercheurs... Je te laisse voir si elle te parle.

    Les faits :
    Tu as pris une fleur de bach qui va chercher "la nuit noire de l'âme", ce qu'on a refoulé le plus profondément.
    Tu te sens mieux, donc on peut supposer que la fleur a eu un effet.
    Ensuite, pour la 1ère fois de ta vie, tu somatises.

    L'hypothèse :
    Est-ce qu'on pourrait supposer que ce qu'est allé chercher la fleur, allié à un évenement actuel (tu dis que tu n'as aucun doute sur ce qui l'a déclenché), était un peu "too much" à digérer, particulièrement avec un nourrisson, un deuil récent, etc, et que du coup ton corps a pris le relais ? En créant une maladie, il permet d'évacuer ?

    La conclusion :
    Les maladies-qui-ne-se-guérissent-pas qui en fait se sont guéries, on en a vu à la pelle... A ta place, je prendrais bien soin de cette maladie (fait-elle partie de celles qui nécessitent une alimentation adaptée, par exemple ?), mais aussi du reste de ta vie, et je me "programmerais" pour qu'une fois les difficultés digérées, les nénuphars, ayant rempli leur office, quittent ton corps pour retourner dans la mare...


    PS. Je viens de voir que c'est une fibromyalgie : alors si, l'alimentation est totalement majeure, tu peux voir ici :
    http://www.jemangemieux.com/temoignages-par-maladie/fibromyalgie

    Je connais très bien le site et l'alimentation en question, n'hésite pas à me contacter par mail si tu veux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis passée sur le site et j'ai lu un peu ce qui peut se trouver sur le net. Mais... J'ai pas ton adresse mail, tu me la passe par commentaire (je valide pas) ?

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...