lundi 12 août 2013

Jésus n'aimait pas le slut shaming*

*Le slut-shaming, consiste à faire se sentir coupable ou inférieure une femme dont l'attitude ou l'aspect physique seraient jugés provocants ou trop ouvertement sexuels, qui cherche à se faire avorter, ou même qui a été violée.

La bible nous offre plusieurs témoignages du comportement du Christ face à ce qu'on appellerait aujourd'hui, une sa**pe.

La première, lave ses pieds avec ses larmes et les essuie avec ses cheveux (Luc 7 : 37-39). Les gens qui assistent à la scène se disent que si Jésus était réellement un prophète, il aurait su qu'il s'agissait d'une pécheresse. Et d'elle il dit "C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés : car elle a beaucoup aimé." (v.47)

La seconde, une samaritaine, qui a eu cinq maris et vit désormais en concubinage, est enseignée par le Christ (Jean 4 : 1-30). Il lui révèle qu'il est le messie, alors qu'il défendait à ses apôtres de parler de ce sujet. Ceux-ci eux-même s'étonnent de le voir discuter avec une samaritaine. Elle deviendra un témoin privilégiée et amènera à la conversion plusieurs personnes.

Angelika Kauffmann - Christus und die Samariterin am Brunnen -1796

La troisième, surprise en adultère est amenée pour être lapidée. Que lui dit-il ? "Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus." (Jean 8 : 11)

Jésus ne jugeait pas. Il nous a demandé d'en faire autant. Le slut shaming n'est pas une valeur chrétienne.

2 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...