mercredi 28 août 2013

Le mariage pour tous, effondrement de la famille traditionnelle ?

Je ne suis pas pour le mariage pour tous. Il est passé. J'ai mis du temps à comprendre pourquoi, même si je partageais l'opinion des manifs pour tous, leur mouvement me sortait par les trous de nez.

Puis j'ai compris. J'ai compris le jour où j'ai appris qu'un ami qui avait fait le déplacement province-paris pour manifester, que cet ami-là donc, avait aussi passé les trente dernières années à flipper parce qu'il avait un fils illégitime qui aurait pu réclamer qu'il le reconnaisse. Et que maintenant, il y avait prescription, ouf, il pouvait enfin respirer.

Alors pitié, quand vous vous apprêtez à dire "la société va mal, la famille traditionnelle vient de recevoir son plus grand coup de poing dans la face" en parlant du mariage pour tous, rappelez-vous que je suis au fond de la salle et qu'avec mon petit regard en biais, je vous juge. Je vous juge de toute ma personne, de tout mon être (et c'est pas bien). Vous qui avez été capable de vous convaincre que ce n'est pas une forme de peur, mais la défense de la famille traditionnelle qui vous anime. Admettez simplement que ça vous fait peur. C'est pas grave d'avoir peur, c'est pas grave d'être effrayé par quelque chose qu'on ne connait pas. Le reconnaitre permet de commencer le chemin qui nous rendra plus tolérant. Par contre, se mentir à soit même, ça a d'autres conséquences.

La famille traditionnelle est menacée. Pas à cause du mariage pour tous. Elle est menacée par le nombre d'enfants qui naissent hors mariage chaque année. Par le nombre de pères qui laissent le choix entre l'avortement et la séparation. Elle est menacée par le nombre de divorces. Elle est menacée par le nombre de personnes, homme ou femme, qui considèrent que c'est normal de jouir sur du contenu pornographique alors qu'ils sont en couple. Elle est menacée par les époux qui considèrent que flirter n'est pas bien grave. Que tromper ne fait de mal à personne tant que l'autre ne le sait pas, et donc n'en souffre pas. Elle est menacée par nos vieux qu'on laisse crever dans d'infâmes mouroirs. Par nos jeunes qu'on met à la porte parce qu'ils sont enceinte, drogué ont besoin d'aide. La famille traditionnelle est menacée par le temps d'échange parent/enfant qui ne cesse de diminuer depuis plus de vingt ans. Elle est menacée quand on fait comprendre pendant vingt ans à son fils ou sa fille qui est gay secrètement, qu'on n'aime pas les gay et qu'ils sont bizarres. Elle est menacée aussi quand vingt plus tard on coupe les ponts avec le-dit enfant ouvertement gay désormais.

Par contre, pour toutes ces raisons, personne n'est allé manifester. Parce que le plus grand fléau, c'est pas les familles qui se désagrègent petit à petit, non, le plus grand fléau, c'est que deux personnes qui s'aiment puissent le dire devant un maire.

Je ne suis pas pour le mariage pour tous. Mais si nous voulons protéger la famille, allons embrasser nos gosses, rendre visite à celle qui est dans une maison de retraite et honorons celui ou celle que nous aimons en lui étant fidèle.

15 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord, rien à ajouter :)

    RépondreSupprimer
  2. Oui, j'ai un peu le même sentiment. Disons que à la base, je n'ai rien contre une union civile entre deux personnes qui ont besoin d'organiser leur communauté de vie, succession etc... (La France étant un pays laïque, la loi n'engage même pas les églises !). J'avais des doutes, des réserves concernant la filiation (à ne pas confondre avec la capacité à éduquer un enfant), la sens du mot "mariage"... Mais je ne m'en mêle pas, je laisse les Français décider dans leurs pays, tout de même :)

    Je connais personnellement des grands partisans des deux camps, et je connais par cœur tous les arguments pour et contre. J'ai des amis et des voisins qui ont participé à la "Manif pour tous". A la base, je comprends leur inquiétude, mais... euh comment dire... c'est vite devenu insupportable. Pas tellement l'idée de base, mais les arguments, oh là là les arguments ! Tout le déni, la méconnaissance (volontaire ?) de l'homosexualité. Ca serait juste une affaire de choix, comme ça on le choisit un peu comme on choisit la couleur des rideaux du salon. Et puis le refrain sur la destruction de la famille dite traditionnelle. Pfff... Je connais pas mal d'homos, mais je n'en connais pas un qui soit contre la famille en général ou encore moins contre la mienne. Je ne connais pas d'homos qui soit antinataliste, ou anti-mère au foyer (bien au contraire, la preuve, même les couples homos veulent bénéficier du congé parental !). Toutes ces accusation de destruction de la famille et de la société, marre d'entendre ça !

    RépondreSupprimer
  3. Je continue encore... Où en étais-je ? Oui donc, tout ce mouvement de protestation a été démesuré, vu la proportion de couples homos dans la population. En même temps, ça ne m'étonne pas. Je veux dire que vu comment les catholiques (la très grande majorité des manifestants) ont été traités en France ces dernières décennies, il fallait que ça sorte un jour. Ils ont été tellement marginalisés, ridiculisés et accusés à tort et à travers de tous les maux de la planète, que seul les plus durs ont tenu bon. En France, on ne trouve plus de catholicisme normal (quel terme, désolée !), paisible, réfléchie, comme on peut trouver en Espagne ou en Italie. Non, en France, au nom d'une certaine idée de la laïcité, on a réussi à faire passer l'idée qu'une personne normalement constituée ne peux pas, ne doit pas être catholique. Et voilà le résultat. Les cathos ont tellement l'habitude d'être marginalisés, qu'ils ont l'impression que tout est destiné contre eux. Parfois c'est presque parano, comme leur agitation autour des programmes scolaires.

    Petite précision : mes enfants sont dans une école privée, et l'aîné va dans un collège catholique très bien coté, voyez le style bcbg un peu antichambre des grandes écoles. Donc je connais assez bien la mentalité, et je pars du principe que je ne veux pas juger. En France il y a des divisions énormes, comme ces deux systèmes éducatifs (eh oui, c'est même pas un système éducatif à deux vitesse, c'est bien pire). Il y a des haines qui sont restées sous la surface et qui ont surgi avec le "mariage pour tous". C'est une vraie boîte de Pandore, je ne sais pas où ça va nous mener !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, j'avais pas vu cet effet de marginalisation qui allait ressortir. C'est pas bête comme analyse. Je suis assez d'accord avec toi aussi sur le clivage et les arguments ressortis cinquante mille fois. Bref.

      Supprimer
  4. j'ai regarder un episode de ''les parents'', serie canadienne qui passe sur gulli je crois, cet episode parlais justement des familles homos et des familles traditionnelles, c'etait super super sympa leur facon de montrer les choses lol

    les enfants ont fini par dire : alors en fait nous on est une famille anormalement traditionnelle c'est ca ? la grosse embrouille dans leurs cerveaux aux parents :)

    RépondreSupprimer
  5. Tu sais Flo, la famille traditionnelle évolue, même la famille chrétienne, sisi ! La preuve avec ce site de rencontre chrétien-échangiste, http://www.christianswingers.com/.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OMGosh ! Je tombe de ma chaise, là o_O

      Supprimer
    2. Oui j'avoue c'est un fake :) en fait il s'agit d'un truc pondu par un gestionnaire de noms de domaines qui espère revendre l'URL à bon prix (et là tu as le droit de dire que j'ai un humour pourri...).

      J'ai presque eu une velléité de pousser la curiosité jusqu'à voir s'il y a des couples inscrits, mais finalement non, ma vie n'est quand même pas si nulle que ça.

      Supprimer
  6. Il n'y a pas que les époux qui flirtent et sont infidèles... Malheureusement c'est aussi le cas de certaines épouses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Connaissez-vous la règle grammaticale qui dit que le masculin l'emporte toujours ? A moins que vous vous insurgiez du fait que je n'ai pas inclu les couples lesbiens dans ma complainte contre l'infidélité (mais j'ai un doute), votre commentaire est hors sujet.
      Bisous bisous.

      PS : Je déteste les commentateurs anonymes, ce n'est pas parce que cette option est disponible dès lors qu'on autorise n'importe qui à commenter, que ça rend cette pratique plus polie. Il me semble que le pseudonyme offre déjà suffisamment d'anonymat.

      Supprimer
  7. Moi j'étais plutôt pour mais je ne me sentais pas engagée pour cette cause non plus. Et puis j'ai lu ça :
    http://tetu.yagg.com/2012/11/12/virginie-despentes-repond-a-lionel-jospin-et-aux-anti-mariage-pour-tous/
    Et j'ai été bouleversée, touchée, renversée... bref, j'ai compris quelque chose. Je suis pour et plus que pour et je suis contente de l'acquisition de ce droit pour tous. Et cela reste un contrat

    RépondreSupprimer
  8. J'ai lu cette lettre en entier et voila ce qui pour moi en ressort :

    Sue le fond elle a tout juste, sur la forme elle a tout faux ... Pour un ecrivain c'est pas banale ! Elle dessert mal sa cause malheureusement ! Et c'est vraiment dommage car du coup elle n'a pas reussit ame toucher, trop vulgaire ! alors que je suis sur que son histoire est beaucoup plus touchante que ca et que ce qu'elle a a dire passerait bien mieux et aupres de beaucoup plus de gens si elle savait exprimer son ressenti autremnt que par lavulgarité et mettre tous les hetero dans lememe sac, car c'est exactement ce qu'elle incrimine,de faire d'un cas une generalité, et elle fait pareil ...

    RépondreSupprimer
  9. Bon, oui c'est sur, c'est Virginie Despentes. Elle l'exprime à sa façon. Mais moi ça m'a touchée. Le fond m'a "éclairé". J'ai perçu sa réalité et j'ai adhéré.
    Par contre je ne crois pas qu'elle mette tous les hétéros dans le même sac. Elle dit qu'elle ne peut pas faire pire que "nous". Moi je 'lai compris comme le pire que le pire de ce que "nous" faisons".
    Ceci dit, il y a de l'agressivité, l'agressivité qu'a engendré cet horrible débat. On la sent piqué à vif... Et je trouve qu'il a de quoi.

    RépondreSupprimer
  10. " Elle est menacée par le nombre d'enfants qui naissent hors mariage chaque année."
    Hors couple, serait plus exact, même si la formulation est bancale.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...