vendredi 18 octobre 2013

Quelle est votre excuse ?

J'ai vu un truc qui m'a retournée. Une ex-miss qui fait son beurre sur le dos des mères. Cette fille se lève à 5h du matin pour faire du sport. Donc sa question est : si j'ai trois enfants et un corps de rêve, c'est quoi ton excuse ? Accusant implicitement les mères qui n'ont pas retrouvé la ligne d'être des feignantes. Bien sûr, levée de bouclier et elle répond qu'elle n'a jamais cherché à dénigrer les mères et que si on le pense, c'est que nous avons l'esprit tordu.
Soyons clair, si elle veut faire du fitness, c'est son droit le plus strict. Je comprend aussi que des mères désespèrent de retrouver leur corps d'avant. Ce serait injuste de ma part de dire que c'est pas si grave, qu'on doit s'affranchir du regard des autres. Quand on ne subit pas le regard des autres, c'est bien facile de dire que la beauté intérieur, blablabla (vous connaissez la suite).

Sauf que ce qu'elle avance est un mensonge : Il suffit pas de le vouloir pour le pouvoir. Les mères grosses sont pas des ramollies. Je rappelle qu'un enfant de 6 mois pèse dans les 10 kg et que donc, de facto, une mère, aussi grosse soit-elle, soulève toute la journée des altères.
Les mères grosses ont les excuses suivantes, aussi variées que : la génétique, des déséquilibres hormonaux, le manque de sommeil, le manque de temps et d'argent pour faire son programme de freak (elle se lève quand même à cinq heure du matin la fille, cinq heure du matin !)

Ah, oui, et puis bon, quand tout nous rappelle qu'on est gros, qu'on est moche, qu'on ne vaut rien, je doute que quiconque soit dans cette situation parce qu'il s'y complait. La discrimination que subit une personne en surpoids passe de l'absence pure et simple de fringues sympa, au chômage, en passant par les remarques permanentes qu'elles se tapent dès qu'elles passent la porte d'un médecin. J'ai vécu un mois complet avec une colloque en obésité morbide. On cuisinait ensemble, on faisait les courses ensemble et on mangeait ensemble. Elle a pas perdu un gramme, j'ai pas gagné un gramme. De quoi me rappeler que si j'étais comme j'étais, c'était certainement pas grâce à ma maitrise de moi ou d'autres bêtises du même genre. J'ai pas de recette miracle. Vraiment.


6 commentaires:

  1. Je plussoie à mort !

    RépondreSupprimer
  2. Très bien répondu! Je ne suis pas "grosse", mais depuis la naissance de Sophie, j'ai un petit bedon que je n'ai pas le temps de travailler au corps (si tu vois ce que je veux dire)... Ben, je sais que je ne serai jamais comme elle (je ne me ferai jamais bronzer artificiellement, et mes gènes m'ont bien fait comprendre que "tu peux tjs rêver ma fille")
    La première fois que j'ai vu la photo, j'avoue ne pas avoir compris ce qu'elle voulait dire. Je fais du sport et du baby-sitting aussi? Un truc comme ça...

    RépondreSupprimer
  3. Hahaha !!!! You rock !! Rt puis moi j'ai 10 kilos en trop encore, ben ça me va, de quoi je me mèle non mais ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. http://www.wat.tv/video/amour-comme-autres-6i7d7_2flv7_.html

    Sur les autres articles, on peut encore poster des commentaires ? J'avais envie de partager cette vidéo avec toi.

    RépondreSupprimer
  5. Ah oui, je l'avais vu cette pub. Lamentable. En ce qui me concerne j'ai dix kilos de plus comparé à mes 20 ans, et je n'ai pas le même corps qu'avant d'accoucher. Et il m'en a fallu du travail sur moi-même et du temps pour réussir à m'accepter comme ça, et encore, c'est pas encore tout à fait gagné puisque je préfèrerais malgré tout avoir des kilos en moins. Alors quand on voit des trucs comme ça, ça donne juste raison à ceux qui disent : "bah faut pas se laisser aller après une grossesse, blablabla". Mais foutez-nous la paix !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...