jeudi 1 janvier 2015

Le concept des Casa Particular à Cuba

J'ai rencontré à Moscou, beaucoup de gens qui venaient d'un peu partout. Mais ma rencontre la plus enrichissante était celle que j'ai faite avec une psychologue cubaine qui s'appelait Yissel. Elle était très jeune et très entreprenante. Elle était venue à Moscou grâce à l'accord entre la Russie et Cuba qui permet aux ressortissants cubains de venir sans visa pendant un mois.
Finalement, elle a travaillé dans plusieurs restaurants, a fait du ménage, des baby-sitting et a même commencé une activité de réflexologie. Elle était pleine de ressources, mais la situation était très difficile pour elle. Alors elle est rentrée chez elle, à Cuba. De Moscou il lui reste son petit copain, un africain, débrouillard comme elle, qui lui s'était spécialisé dans la vente de produits de beauté. Ils vont se marier bientôt à Cuba. C'était le couple le plus mignon de la terre.
Bref, dans nos longues conversations en anglais-français-espagnol (elle ne parlait pas français, mais maîtrisait suffisamment l'anglais pour qu'on ait des conversations très profondes et qu'on se comprenne en essayant de franciser des mots espagnols et d'hispaniser des mots français), elle m'a beaucoup parlé de sa ville : La Havane.
Je pense qu'elle aimait beaucoup d'aspect de son pays et en déplorait d'autres. C'était une image très nuancée qu'elle donnait de son pays, ni tout noir, ni tout blanc. Elle trouvait entre autre qu'il y avait deux choses que Cuba faisait très bien, c'était l'éducation et la santé : gratuit et accessible à tous, c'était à ses yeux une vraie réussite.
Depuis peu, le gouvernement cubain a autorisé les particuliers à louer leurs maisons aux touristes. D'après elle, c'est une chance immense pour tout le monde à La Havane. Ce qui permet aux touristes de goûter au "Bed and Breakfast". De tout ce que j'ai lu sur internet, les cubains ont un sens de l'accueil qui rendrait ce mode d'hébergement particulièrement authentique. Je pense que si un jour je tente l'aventure de Cuba, je passerai par un Bed and Breakfast. Ils appellent ça Casa Particular, ce qui signifie Maison Particulière.
Sa mère a la chance d'habiter au centre de La Havane, à Cuba. Par curiosité, je suis allée jeter un coup d'oeil à l'environnement : c'est le paradis des touristes. La plage, des bâtiments historiques, des parcs flamboyants et des musées partout. Les prix pratiqués ont l'air d'être partout les mêmes, juste en dessous de ceux des hôtels, une vingtaine d'euros la nuit.
Elle a quitté Moscou peu de temps après mon propre départ. Je me demande si on se reverra un jour. Nos charabia me manquent.

1 commentaire:

  1. Cuba.. un pays que je rêve de voir pour de vrai. C'est un bon concept en effet :-)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...